Et toi, tu es un Social Media expert ?

Nouvelle mode sur Internet : chacun se revendique « expert » et encore plus lorsque on touche un sujet trendy comme les médias sociaux. Certains n’hésitent pas à s’autoproclamer voire même à se présenter sous cette casquette. On parle souvent voire exclusivement des médias sociaux sur ce blog (il en serait étonnant vu le titre du blog !) pourtant à aucun moment, et je pense que Fred et Bruno me rejoindront sur ce point, on entend partager un savoir ou une science infuse.

De part nos métiers et nos expériences professionnelles, on aborde les thèmes relatifs aux médias sociaux quotidiennement mais pour autant la vocation de ce blog reste le partage avec les lecteurs pour une meilleure compréhension par tous des enjeux liés aux médias sociaux. Il n’y a pas de vérité, ni de commandements figés car le monde du Social Web, et si vous nous lisez fréquemment vous pouvez le constater à la densité de l’actualité liée à ce sujet, est un monde vivant en perpétuel mouvement et changement.

Le terme expert est donc aujourd’hui totalement galvaudé alors je me dis que peut être quelques rappels s’imposent sur le sujet :

  • L’expertise n’est pas autoproclamée mais doit être reconnue. En somme on est expert pour une personne et seule cette personne peut alors attribuer ce titre à une autre personne. Scott Monty, Social Media Strategist chez Ford, écrivait récemment cette phrase qui résume bien cette notion : « Calling oneself an expert does not an expert make ; that label is usually granted by peers who recognize talent ».
  • La connaissance ne fait pas l’expertise. Je pourrai passer mes jours à me documenter sur la plomberie pour autant je doute qu’un jour je puisse devenir un excellent plombier. La connaissance ne fait pas l’expertise. Celle-ci doit se conjuguer avec l’expérience pour véritablement créer des compétences. Hors lorsque l’on parle des médias sociaux, ce n’est parce qu’on est inscrit sur Twitter et Facebook que l’on peut se proclamer expert des médias sociaux. Ma jeune expérience me fait dire qu’il en faut bien plus et que chaque jour on apprend et chaque jour on remet en cause ce qui a été fait la veille. Tous les plus grands services Internet (Google, Facebook, …) ne seraient pas devenus des success stories s’ils n’avaient pas appris et remis en cause régulièrement leur stratégie pour s’adapter à l’évolution et aux besoins du marché (concurrence et utilisateurs).
  • La diffusion d’information n’en fait pas une compréhension. Je me réfère ici à un article précédent sur la facilité actuelle, à l’ère de Twitter et autres outils de partage de contenus, de pouvoir diffuser une information : Où sont les producteurs d’informations sur les médias sociaux ? Diffuser de l’information est à la portée de tous car l’information est à portée de tous et les outils actuels permettent de la relayer rapidement et facilement.  Par contre, diffuser une information comprise et filtrée préalablement est déjà plus rare et diffuser sa propre information produite me semble aujourd’hui de plus en plus rare…

social_media_experts

Cette notion de social media expert est plus large car le but de cet article est de rattacher finalement cet exemple, que je connais bien, au phénomène plus général de la recommandation sur Internet. On parle beaucoup du pouvoir des conversations et des internautes sur leurs pairs dans l’influence ou la recommandation. J’ai souvent écrit sur le sujet, notamment sur la notion fumeuse du bloggeur influent (On reparle de l’influence des bloggeurs… et Qui influence qui ?). Je pense que la même déviance arrive avec la notion de social media expert. Pour une entreprise, il est alors important à savoir qui elle veut écouter et de qui elle reconnaitra une expertise pour pouvoir l’accompagner dans sa démarche de présence sur Internet. N’oubliez pas donc de regarder à deux fois avant d’ouvrir votre porte à une personne autoproclamée social media expert !

53 commentaires pour “Et toi, tu es un Social Media expert ?”

  1. Posté par Monsieur J a dit : le

    C’est marrant, on se faisait la même réflexion avec un collègue cette semaine. Je fais partie d’une équipe e-marketing et puisqu’il s’agit de projets basés sur le web, le moindre péquin ayant un compte facebook et regardant des videos sur Youtube se croit détenir la vérité et en droit de balancer son avis le plus vulgairement du monde.
    Est-ce que je casse les bonbons aux finaciers ? aux études de marché ? aux commerciaux ? Alors qu’on vienne pas me dire : « pour réussir un bon Buzz marketing faut ajouter la fonctionnalité « Envoyer à un ami »
    Purééééééééé.
    Voilà, ça va mieux : je retourne bosser
    :)

  2. Posté par Tweets that mention Médias sociaux » Archive du blog » Et toi, tu es un Social Media expert ? -- Topsy.com a dit : le

    […] This post was mentioned on Twitter by I Love Social Media and I Love Social Media. I Love Social Media said: RT @cdeniaud [MEDIASSOCIAUX.COM] Et toi, tu es un Social Media expert ? http://bit.ly/gqThV […]

  3. Posté par Le Papet a dit : le

    Il est toujours bon de rappeler les évidences !

    Ca fait du bien à entendre et un peu d’humilité n’a jamais blessé personne…même si elle se fait rare dans les métiers du net.

  4. Posté par Schtroumph grognon a dit : le

    Moi j’aime pas les Social Media experts !!!

  5. Posté par clement toulemonde a dit : le

    Expert en médias sociaux sonne faut pour une simple raison : les « médias sociaux » sont jeunes et si on se tient à la définition commune, sont présent depuis quoi…5 ans grand max. Peut on se définir expert d’un domaine si jeune et changeant ? Comme tu le dis,le connaissance ne fait pas l’expertise. Les experts d’aujourd’hui sont probablement les dirigeants d’entreprise ayant réussi a faire prendre le virage des réseaux sociaux sans déraper. Et « I’m no expert », mais ca se compte sur les dix doigts de la main. :)

  6. Posté par Marina a dit : le

    Ouais Cédric, ouais!

  7. Posté par Yann Lebout a dit : le

    Entièrement d’accord avec Clément ! Personne n’a réellement pu acquérir une expertise sur le web social vu son tout jeune âge (le terme web 2.0 date de 6 ans). J’ai écrit une travail de fin d’étude qui traite en partie des outils du web 2.0, que je préfère au terme médias sociaux, et je dois bien avouer qu’à part quelques articles américains, on trouve beaucoup d’études descriptives, mais peu qui peuvent réellement se targuer de fournir une analyse…

  8. Posté par Darklg Web (darklgweb) 's status on Thursday, 17-Sep-09 14:42:43 UTC - Identi.ca a dit : le
  9. Posté par Cat a dit : le

    Je me faisais exactement cette réflexion il y a peu ! On voit fleurir de plus en plus d’experts en nouveaux média, ou de spécialistes en buzz marketing… de la part de gens qui n’ont comme seule « expérience » que la création d’un blog et d’un groupe facebook ou d’un compte Twitter… c’est dommage car cela décrédibilise un peu le métier de Community Manager, qui apparaît comme une sorte de mode alors qu’il existe depuis des années, dans le jeu vidéo par exemple…

  10. Posté par Cédric DENIAUD a dit : le

    @ Cat
    Totalement d’accord.

  11. Posté par Manu a dit : le

    Ah, qu’est-ce que ça fait du bien de lire ces lignes ! Ces « experts » nous pompent l’air d’autant que dans la plupart des cas, leur unique valeur ajoutée (si VA il y a !) consiste à faire du journalisme de liens… et de façon passive en plus ! Ce sont souvent des pros de la course au followers aussi. Tenez, 2 anecdotes : j’ai lu récemment un livre qui traitait de l’E-réputation dans lequel il était conseillé de se nommer « expert », par exemple pour augmenter ses chances de trouver un travail… Et sur un réseau social, Viadéo pour ne pas le nommer, j’ai trouvé une personne qui mettait en avant le fait qu’elle avait plus de 3000 contacts !!! Comme si cela pouvait lui donner plus de crédit ! Enfin bon, moi, je déborde un peu, c’est plus tout à fait le sujet… Bravo, c’est un bon article.

  12. Posté par Alphonse Hà a dit : le

    Je suis d’accord qu’il y a trop de personnes qui se proclame « Experts en médias sociaux » et qu’il faut faire attention.

    Par contre, il faut réaliser la réalité des médias sociaux, mis à part les courriels (qui est un média social: http://www.web-strategist.com/blog/2009/07/09/email-the-first-social-network/) et les blogs, Les YouTubes, Facebook, LinkedIn, Twitter, FlickR, etc. sont des média très récent et l’industrie en général est très jeune aussi.

    Accouplé avec le fait que les entreprises aux Québec sont en retard sur le Web et que les dirigeants sont rétissant à sauter dans le bassin, combien de personnes peuvent vraiment dire qu’ils ont de l’expérience avec le marketing Facebook, YouTube, Twitter, etc. surtout au Québec? 10 personnes???

    En tant qu’industrie, nous sommes très jeune. Nous sommes à l’étape d’informer les dirigeants d’entreprise à propos des médias sociaux. La difusion et la connaissance est donc 2 moyens logiques dans notre réalité.

    En temps de ralentissement économique, les dirigeants d’entreprises sont beaucoup plus rétissant d’investir dans quelque chose qu’ils ne comprennent pas.

    Maintenant, les État-Unis commence à utiliser plus les médias sociaux en affaires et l’industrie au Canada/Québec va lentement suivre mais tel est la réalité.

    Ceci étant dit, je ne me proclame pas expert en médias sociaux mais oui je me proclame comme stratège marketing des médias sociaux (Social Media Marketing Strategist) :P

    Je suis tout à fait d’Accord avec Yann et Clément. Qui peut être un expert avec les médias sociaux 2.0 lorsque Facebook a été fondé en 2004… Ce qui veut dire qu’un expert des médias sociaux ne peut pas vraiment avoir plus que 3 ans d’expériences avec Facebook. Méchant « expert ».

  13. Posté par Frédéric CAVAZZA a dit : le

    Très bien dit, ça me fait doucement sourire quand je croise des experts du personnal branding ou des médias sociaux qui ne sont actifs que depuis quelques mois.

    Les médias sociaux sont jeunes mais le potentiel de croissance est proportionnel à la masse de charlatans et de « touristes ».

    /Fred

  14. Posté par Philippe DUPUIS aka WEBENTERTAINER a dit : le

    Je suis entièrement d’accord avec le fait que l’utilisation du terme « expert » est galvaudée. C’est une utilisation marketing du terme. On n’est pas plus expert qu’influenceur, c’est à nos interlocuteurs de reconnaître (ou pas) nos qualités.
    Toutefois, on peut considérer que les spécialistes des social media sont des experts vis-à-vis de ceux (et ils sont encore nombreux en entreprise) qui n’ont pas migré vers le web 2.0 .
    D’autre part, compte tenu de la jeunesse de nos métiers, il est frappant de constater qu’il n’en existe aucune nomenclature précise : un e-marketer c’est très vague, d’autant qu’un spécialiste du SEM peut n’avoir aucune compétence commune avec un community manager, ou encore, un spécialiste du SEO n’aura aucune compétence en matière d’affiliation.
    Alors l’utilisation du terme stratège marketing des media sociaux, pour moi c’est pareil, c’est un terme marketing.
    Par conséquent, comment appeler les gens dont l’activité professionnelle consiste à mettre en place des campagnes de communication à travers les réseaux sociaux ?

  15. Posté par Cédric DENIAUD a dit : le

    @ Philippe

    Les termes de Consultant en Social Media ou Social Media Strategist recoupent à mon sens de vrais notions. Ce sont généralement les termes que j’utilise pour définir mon activité. Alors je reconnais que ca ne parle peut être qu’à une minorité de personne mais lorsque elles s’accompagnent d’explications ça va…

  16. Posté par OlivierB2009 a dit : le

    Je suis d’accord sur le fond du sujet et avec beaucoup de remarques, par contre, pour avoir pas mal naviguer ces derniers moi sur ces sujets, j’ai croisé peu de gens qui s’autoproclament experts. Ou alors j’ai eu de la chance et je n’ai vu que les bons blogs ou sites (je partage volontier les sources…) !
    Par contre dire que comme cela date de peu, il ne peut y avoir d’expert, je trouve que 4/5 ans permettent au moins d’avoir une legitimité.
    Si je peux me permettre la réflexion suivante : certains de ces personnes qui se nomment « experts » avaient une forte connaissance du travail collaboratif (qui se rapproche sur certains points des réseaux sociaux). Et le collaboratif ca date pas de l’euro! .
    Et comme dis P. Dupuis 4/5 ans par rapport à quelqu’un qui n’a pas de connaissance ca fait une grande différence.

  17. Posté par Philippe DUPUIS aka WEBENTERTAINER a dit : le

    @ Cédric

    Merci de votre réponse et je partage votre avis et prends bonne note pour Consultant en Social Media mais il est certain que sans explication, ça peut laisser perplexe.

  18. Posté par rachmaninov a dit : le

    tiens, en lisant le titre avec le mot expert, j’ai cru que c’était un nouveau papier sur Sego… C’est elle qui a commencé à mettre le terme « expert » à toutes les sauces lors de la campagne de 2007 en parlant notamment de « citoyens experts ». Peut-être était-ce déjà un bad buzz délibéré ? ;)

  19. Posté par Herve Kabla a dit : le

    Assez d’accord avec toi, je préfère m’en référer au savoir-faire des acteurs des medias sociaux en entreprise qu’à celle des consultants ou agences spécialisés.

    C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Yann Gourvennec et moi avons lancé Media Aces, afin que les utilisateurs professionnels puissent communiquer entre eux et partager leurs propres retours d’expérience, les positifs comme les négatifs, sans « pollution externe ».

  20. Posté par Cédric DENIAUD a dit : le

    @Hervé

    Oui j’ai vu l’initiative que je trouve très bonne. Je te contacte pour que tu m’en dises plus et faire un article sur le sujet.