Pourquoi les Timeline Applications vont vous forcer à repenser votre présence sur Facebook

Comme annoncé en septembre dernier, Facebook vient enfin de sortir ses Timeline Applications : Introducing New Apps for Timeline. Ces applications sont le résultat de l’évolution de l’Open Graph, à savoir le mécanisme de notification de l’activité des membres auprès de leurs amis.

Le principe est donc de vous proposer une sélection d’applications qui reposent sur ce nouvel Open Graph afin de générer automatiquement des entrées dans la timeline des membres. La différence par rapport à ce qui existait (les boutons « J’aime« , donc les messages du type « Fred aime Vamos a la playa« ) est que les éditeurs des applications vont pouvoir définir leurs propres objets et actions :

  • Un journal comme le Wall Street Journal ou la Washington Post utilisera une grammaire du type « Fred a lu l’article xx » ;
  • Un service d’écoute musical comme Spotify ou Soundcloud utilisera des actions du type « Fred a écouté xx » ou « Fred a créé une playlist xx » ;
  • Un service de fitness comme RunKeeper publiera des messages du type « Fred a couru 5 km » ;
  • Une communauté de passionnés de cuisine publiera des entrées du type « Fred aime le saumon » ou « Fred va cuisiner un tournedos au poivre« …
Les nouvelles applications disponibles pour votre timeline

Pour le moment il n’y a qu’une soixantaine d’applications réparties dans différentes catégories (musique, actualités, cadeaux, voyage, cuisine, mode, fitness et divertissement), de nouvelles applications devraient être rajoutées au fur et à mesure. Seulement deux applications françaises sont présentes au lancement (Cinemur et Wipolo), mais d’autres devraient suivre, dont des médias français comme L’Express ou L’Equipe comme le précise Julien Codorniou sur Frenchweb : « Avec ce lancement, nous devrions voir émerger une nouvelle génération de startups et d’applications ‘sociales’ à la fois sur le web, sur le mobile et bien évidemment sur Facebook. C’est pour nos partenaires, une opportunité extraordinaire de distribuer et de monétiser leurs applications auprès de nos 800 millions d’utilisateurs. »

La liste des timeline applications de Facebook

Ne vous y trompez pas, il n’est ici pas question d’enrichir la vie sociale des internautes, mais d’affiner les profils et d’améliorer le ciblage publicitaire (L’impact des changements de Facebook pour les utilisateurs, les annonceurs et les fournisseurs de contenu). Bien évidemment, ce ciblage sera fonction de la capacité des éditeurs (donc des marques) à proposer des interactions à valeur ajoutée. Le tutoriel disponible nous en apprend ainsi un peu plus sur le processus de conception :

  1. Vous définissez un type d’action (manger, courir, regarder, acheter…) ainsi que ses propriétés ;
  2. Vous définissez des types d’objets (article, film, recette de cuisine, produit, chanson, album…) ;
  3. Vous précisez le format de publication (dans une liste, une galerie, sur une carte…).

Les explications fournies sont assez claires et il y a même une checklist pour ne rien oublier. Le nouveau Open Graph peut potentiellement être un formidable outil de ciblage, à l’image de l’application TicketMaster qui vous fait des recommandations de concerts en fonction des chansons que vous écoutez sur Spotify : Ticketmaster’s New Facebook App Recommends Concerts From Your Listening Activity.

Le moteur de recommendations de TicketMaster

Comme précisé il y a plusieurs mois, ce nouvel Open Graph représente un très fort potentiel pour les marques et médias, mais il souffre toujours de graves défauts de jeunesse :

  • Il repose sur les déclarations des membres. Un internaute peut ainsi tout à fait s’inventer une vie géniale en cliquant sur tous les boutons qui sont à sa disposition, ce qui va sacrément polluer son profil. De plus, le fait de publier automatiquement les interactions va pousser les membres à une forme d’inhibition vis-à-vis des marques « bas de gamme » au profit des marques ou actions socialement valorisantes (Comment les nouvelles règles de Facebook vont modifier le comportement des utilisateurs).
  • Des notifications qui vont encombrer le ticker sur la droite de l’écran et abaisser mécaniquement leur visibilité, surtout pour des applications comme Spotify qui génère une nouvelle notification à chaque chanson (donc toutes les 5 minutes).
  • Un mélange des genres improbable, car sur votre Timeline vont cohabiter les événements majeures de votre vie (naissance, mariage…) avec les notifications automatique (« Fred a lu un article« ). Idéalement il faudrait pouvoir filtrer sa Timeline en fonction des types de notification (les événements saisis par le membre et ceux générés automatique).
  • Une approche sémantique très naïve. Premier exemple : si j’apprécie l’article d’un opposant à la corrida, mon profil sera agrémenté de l’attribut « corrida » vais-je me faire proposer du chorizo de torro ? Deuxième exemple : Si j’apprécie un article critique sur la stratégie de communication de Marinne Lepen, je vais être considéré comme sympathisant FN ?
  • Cette liste d’applications cashers signe nécessairement la mise à mort des autres applications. Les éditeurs vont donc se ruer pour demander une approbation. Les équipes de Facebook auront-elles la réactivité nécessaire pour approuver rapidement les demandes ? Quelles vont être les conditions pour être affiché en tête d’une catégorie ? Est-ce qu’une modification de l’application demandera une nouvelle approbation ? Il reste encore beaucoup d’inconnues…

Bref, tout ceci me conforte dans l’idée que le Facebook de 2012 ne ressemble plus du tout au Facebook de 2011. Il va donc impérativement que vous repensiez votre présence sur Facebook et la façon dont vous souhaitez interagir avec les membres. La question à se poser est donc la suivante : comment faire exister votre marque et/ou vos produits au travers des notifications générées par les applications ?

Je ne doute pas que vous allez rapidement trouver des actions / objets évidentes, mais l’écosystème de Facebook est très réactif et les meilleures places sont déjà prises (ou vont l’être rapidement). Toute la difficulté va donc être de trouver le bon niveau de sophistication dans les interactions que vous allez proposer :

  • Les actions / objets trop simples ne vont pas stimuler les membres et ne permettront pas de les cibler correctement (pourquoi ne pas envisager d’exploiter un bouton « Je n’aime pas » ou des boutons « J’aime un peu« , « J’aime beaucoup« , « J’adore« …) ;
  • Les actions / objets trop complexes risquent de laisser les membres perplexes (trop de boutons à cliquer).

Les prochaines semaines vont très certainement être passionnantes, car nous allons assister à un déluge de créativité (si tout se passe correctement) autour de nouvelles interactions sociales. J’attends également avec impatience la réponse de Google qui pourrait bien apporter également plus de sophistication à son bouton « +1 ».

À suivre…

29 commentaires pour “Pourquoi les Timeline Applications vont vous forcer à repenser votre présence sur Facebook”

  1. Posté par Rudy a dit : le

    Il est clair que le temps où l’on postait 1 vidéo auprès de 150 000 fans et qu’elle recueillait 1500 likes et 300 comments est loin (c’était il n’y a pourtant qu’un an). Désormais avec 100 000 fans de plus, je ne peux espérer que 200-300 likes selon le contenu posté malgré un travail sur le long terme et du qualitatif.

  2. Posté par tomsoft a dit : le

    tu ne couvre pas du tout l’aspect intrusif de cette approche, qui risque plutot de rebuter pas mal d’internautes: a savoir publier sans authorisation, et qui resque a mon avis d’etre le debut du divorce de facebook avec ses utilisateurs….

  3. Posté par Facebook | Pearltrees a dit : le

    […] Pourquoi les Timeline Applications vont vous forcer à repenser votre présence sur Facebook […]

  4. Posté par Philippe DUPUIS aka WEBENTERTAINER a dit : le

    Oui la Time et le nouvel Open Graph forcent à reconsidérer les interactions possibles et envisageables avec les membres.

    Et pour cela, il faut bien noter qu’il ne s’agit plus désormais de bouton J’aime ou Commenter, on parle d’actions sur des objets : écouter un titre, lire un article, envoyer un message, acheter une TV, etc

    En autorisant par défaut l’ajout de votre activité dans une application à votre Timeline (Journal = ancien Mur), cela sera publié. Il n’y aura plus de bouton à cliquer.

    Bien entendu, il est possible d’enlever cette activité depuis l’application (en live) ou depuis votre Timeline.

    Cela va surprendre les membres mais cela devrait rapidement être compréhensible.

    Mais la principale question sera de savoir ce qui est utile aux membres…

  5. Posté par Facebook | Pearltrees a dit : le

    […] Pourquoi les Timeline Applications vont vous forcer à repenser votre présence sur Facebook Comme annoncé en septembre dernier, Facebook vient enfin de sortir ses Timeline Applications : Introducing New Apps for Timeline. Ces applications sont le résultat de l’évolution de l’Open Graph, à savoir le mécanisme de notification de l’activité des membres auprès de leurs amis. Le principe est donc de vous proposer une sélection d’applications qui reposent sur ce nouvel Open Graph afin de générer automatiquement des entrées dans la timeline des membres. La différence par rapport à ce qui existait (les boutons « J’aime« , donc les messages du type « Fred aime Vamos a la playa« ) est que les éditeurs des applications vont pouvoir définir leurs propres objets et actions : Un journal comme le Wall Street Journal ou la Washington Post utilisera une grammaire du type « Fred a lu l’article xx » ; […]

  6. Posté par Facebook : les nouvelles applications Timeline a dit : le

    […] un lien dédié :https://www.facebook.com/about/timeline/apps. A lire aussi, l’analyse de Frédéric Cavazza sur l’impact de cette évolution de la plateforme sur la communication des […]

  7. Posté par Benjamin a dit : le

    Je partage totalement l’avis de @tomsoft.

  8. Posté par sciences | Pearltrees a dit : le

    […] Pourquoi les Timeline Applications vont vous forcer à repenser votre présence sur Facebook Les actions / objets trop simples ne vont pas stimuler les membres et ne permettront pas de les cibler correctement (pourquoi ne pas envisager d’exploiter un bouton « Je n’aime pas » ou des boutons « J’aime un peu« , « J’aime beaucoup« , « J’adore« …) ; Les actions / objets trop complexes risquent de laisser les membres perplexes (trop de boutons à cliquer). Je ne doute pas que vous allez rapidement trouver des actions / objets évidentes, mais l’écosystème de Facebook est très réactif et les meilleures places sont déjà prises (ou vont l’être rapidement). Toute la difficulté va donc être de trouver le bon niveau de sophistication dans les interactions que vous allez proposer : Les prochaines semaines vont très certainement être passionnantes, car nous allons assister à un déluge de créativité (si tout se passe correctement) autour de nouvelles interactions sociales. […]

  9. Posté par Ben a dit : le

    Pour moi le ticker ne mérite pas toute l’attention qu’on lui donne. Déjà par expérience beaucoup d’utilisateur le réduisent fortement au profit de la fenêtre affichant les membres en lignes. Et d’autre part chez les utilisateurs actifs la notification est trop vite noyée dans la masse.

  10. Posté par Valbou a dit : le

    Pourvu que Google+ s’abstienne de toutes ces fioritures qui détériorent l’expérience sociale des utilisateurs, qui prennent de plus en plus conscience qu’il ne sont que des objets marketing…
    Facebook va se tirer une balle dans le pied tout seul avec toutes ces révolutions dont beaucoup de membres ne veulent pas…
    Je vois de moins en moins de personnes qui étalent leur vie sur leur profil. Je suis donc curieux de voir comment cela évoluera.

  11. Posté par Hélène a dit : le

    Merci pour toutes ces informations supplémentaires et cette analyse pertinente :)

  12. Posté par Pourquoi les Timeline Applications vont vous forcer à repenser votre présence sur Facebook | | LogicampLogicamp a dit : le

    […] Facebook vient enfin de sortir ses Timeline Applications : Introducing New Apps for Timeline.Via http://www.mediassociaux.fr Partager :Facebook Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris […]

  13. Posté par Clément a dit : le

    Bien, toujours pas de réponses aux problématiques classiques du « A LU » / « A ECOUTE » / « A VU » qui ne veut rien dire tant qu’on ne tient compte que du « clic » vers le média, et non d’une ‘certitude’ que le contenu a bien été consommé (ie… pour une musique si j’ai écouté plus de 20 secondes, ou si je suis passé à la suivante).

    Bref, peut-être réac ‘vieux con’, mais ce spam apportant prétendument de la valeur aux échanges m’étonne toujours énormément.

    Et le fait qu’il faille installer une app pour voir le contenu quand tu cliques sur un lien partagé (je pense à un article Yahoo! lu (ou pas) récemment pas un contact) me dépasse.

    Là où je suis d’accord c’est qu’il y a un certain nombre d’actions où l’ensemble sera « utile », car pas si automatisé que ça (ie j’ai concrètement validé avoir fait une recette au sein d’une application sur mobile > post sur facebook automatique.

    On verra ce que 2012 nous réserve…

  14. Posté par lpna59 a dit : le

    J’avais déjà pas mal laissé tombé Facebook, je crois que là je suis prête à en divorcer, l’idée de ne plus pouvoir faire quoique ce soit sur le net sans que ça apparaisse sur ma Timeline m’agace au plus haut point. Même si je peux désactiver cette appli, ça ne répond plus aux attentes initiales qui était malgré tout de garder des liens avec des amis plus ou moins proches.Il a raison Beigbeider , l’amour dure 3 ans… j’entame ma 4è année de FB et ça commence à se gâter

  15. Posté par Veille | Pearltrees a dit : le

    […] Pourquoi les Timeline Applications vont vous forcer à repenser votre présence sur Facebook Les actions / objets trop simples ne vont pas stimuler les membres et ne permettront pas de les cibler correctement (pourquoi ne pas envisager d’exploiter un bouton « Je n’aime pas » ou des boutons « J’aime un peu« , « J’aime beaucoup« , « J’adore« …) ; Les actions / objets trop complexes risquent de laisser les membres perplexes (trop de boutons à cliquer). […]

  16. Posté par vorganne | Pearltrees a dit : le

    […] Les actions / objets trop simples ne vont pas stimuler les membres et ne permettront pas de les cibler correctement (pourquoi ne pas envisager d’exploiter un bouton « Je n’aime pas » ou des boutons « J’aime un peu« , « J’aime beaucoup« , « J’adore« …) ; Pourquoi les Timeline Applications vont vous forcer à repenser votre présence sur Facebook […]

  17. Posté par Carole a dit : le

    Je ne pensais pas que les personnes seraient si réfractaires (cf les commentaires) Pour ma part je trouve ca intéressants que Facebook fassent tout ces changements car cela permet de tester et de voir ce qui marche pour que, pourquoi, on puisse s’en inspirer par la suite.
    En tout cas, ce serait bien si les penseur d’appli laisseraient aussi un peu de choix à l’utilisateur : choisissez j’ai lu-j’ai pas aimé-je suis d’accord-je suis pas d’accord-je déconseille…

  18. Posté par Facebook | Pearltrees a dit : le

    […] Comme annoncé en septembre dernier, Facebook vient enfin de sortir ses Timeline Applications : Introducing New Apps for Timeline. Ces applications sont le résultat de l’évolution de l’Open Graph, à savoir le mécanisme de notification de l’activité des membres auprès de leurs amis. Le principe est donc de vous proposer une sélection d’applications qui reposent sur ce nouvel Open Graph afin de générer automatiquement des entrées dans la timeline des membres. La différence par rapport à ce qui existait (les boutons « J’aime« , donc les messages du type « Fred aime Vamos a la playa« ) est que les éditeurs des applications vont pouvoir définir leurs propres objets et actions : Un journal comme le Wall Street Journal ou la Washington Post utilisera une grammaire du type « Fred a lu l’article xx » ; Pourquoi les Timeline Applications vont vous forcer à repenser votre présence sur Facebook […]

  19. Posté par Fred Cavazza a dit : le

    @ tomsoft > Au contraire, l’autorisation de publication est obligatoire, mais elle est inconditionnelle : soit vous acceptez à vie, soit vous n’installez pas l’application. Un dilemme difficile à faire pour les membres…

    @ lpna59 > Nous ne parlons pas forcément de divorce (quitter FB et détruire son compte), mais plutôt de ne pas utiliser les nouvelles applications (donc l’Open Graph). Ce qui sera le cas pour bon nombre de membres je pense…

  20. Posté par Réseaux sociaux | Pearltrees a dit : le

    […] Les actions / objets trop simples ne vont pas stimuler les membres et ne permettront pas de les cibler correctement (pourquoi ne pas envisager d’exploiter un bouton « Je n’aime pas » ou des boutons « J’aime un peu« , « J’aime beaucoup« , « J’adore« …) ; Pourquoi les Timeline Applications vont vous forcer à repenser votre présence sur Facebook […]