Retour sur les tendances des médias sociaux en 2011

Tous les ans, nous vous proposons les tendances (prédictions ?) pour l’année prochaine. Certaines tendances prêtent à sourire, d’autres se confirment avec le temps. Les médias sociaux nous entraînant, il est bon en ce début d’année de regarder un peu dans le rétroviseur de l’année écoulée et de revenir sur les tendances 2011 que je vous avais présentées dans 6 tendances sur les médias sociaux en 2011.

Pour rappel, il ne s’agissait ni de deviner quel futur outil allait être sur le haut du panier en 2011, ni d’appréhender les nouveautés fonctionnelles qu’allaient proposer Twitter, Facebook ou Foursquare.

En tout cas, à mon sens, les tendances digitales qui ont marqué 2011 sont :

  • La montée en puissance des applications mobiles : Foursquare (15 millions de membres), Instagram (15 millions de membres), Path qui fait le pari de d’abord se lancer sur le mobile ;

  • L’engouement pour les tablettes numériques… notamment face aux PC (cf : Le PC est-il mort face aux smartphones, tablettes et autres télévisions connectées ? et Le marché des tablettes numériques en pleine révolution). Il faut dire qu’en 2011 en France, il se sera vendu plus de tablettes que de PC… ;

  • Les balbutiements du F-commerce… mais l’intérêt prononcé pour l’intégration du social dans le business et le commerce (cf : Les 6 leviers d’une stratégie Social Commerce). En effet, le F-Commerce apparaît comme encore faiblement mature, moins au niveau des solutions technologiques proposées par des éditeurs que par l’attente des internautes par rapport au fait d’acheter des produits sur Facebook (Les pratiques de commerce en ligne sur Facebook ou F-commerce gagnent-elles vraiment en maturité ?). Certains secteurs tirent toutefois leur épingle du jeu comme celui de la musique (Universal Music sur sa boutique Facebook a ainsi généré 17 000 visites vers son site marchand) ;

  • Le SOLOMO : ce thème aura été celui choisi cette année comme fil directeur à la conférence LeWeb’11. Pour autant, dur de croire que l’expression survivra à l’année 2012 même si la réalité qu’elle décrit demeure. En effet, les passerelles entre le mobile, le social et le offline (plutôt que le local) doivent se renforcer pour proposer une vraie expérience multicanale ;

  • Twitter profite des buzz médiatiques pour se faire un nom… mais risque de souffrir en 2012. J’aurai l’occasion d’y revenir sur les risques futurs pour Twitter (montée en puissance de site comme Pinterest, guerre ouverte avec Google pour indexation des messages, stratégie pour l’année à venir, quelle direction à la tête de l’entreprise). En tout cas, l’année 2011, en France, porté par les affaires DSK, auront permis à Twitter d’entrer encore plus fortement dans les médias traditionnels. Twitter devient un outil journalistique utilisé par tous : politiciens, journalistes papier, journalistes de télévisions, personnalités publiques, sportifs…

  • Google se lance enfin de manière consolidée dans la grande bataille du Social. Google, depuis longtemps, essaie de ne pas laisser le côté « social » du Web lui échappé. Jusqu’à l’année dernière, ses tentatives se sont souvent retrouvées infructeuses. Je pense ici à Google Buzz, Orkut et autres Google Wave. 2011 marquera l’année du réveil de Google sur le terrain du social avec bien sûr le lancement de Google+ (Google+ : pour tout savoir…), la mutation amorcée de son moteur recherche avec l’intégration renforcée de la personnalisation des résultats via notamment votre réseau social (Quel sera l’impact de l’intégration de Google+ dans les résultats de recherche ?).

Si je reprends donc maintenant les 6 tendances que j’avais présentées début d’année 2011, nous n’en sommes pas très loin :

  • « Tout continuera à aller trop vite » : VRAI. La mutation sociale d’Internet s’accélére, et la mutation digitale des entreprises doit suivre (La révolution ce n’est pas Facebook, c’est la digitalisation de l’entreprise et Les entreprises vers la maturité digitale ?). C’est en substance l’idée directrice qu’il faut retenir de cette année 2011. Sauf que tout est allée très vite, et donc plutôt que de parler de révolution, cette mutation au sein des entreprises est à amorce dès aujourd’hui pour éviter de se retrouver en retard. Certaines entreprises comme Canal+ face à l’arrivée prochaine de nouveaux acteurs comme Netflix a bien compris l’importance de se protéger et de dégainer le premier. Dans un autre secteur, les réactions des 3 opérateurs historiques de téléphonie mobile, de Numericable et de certains MVNO comme Virgin Mobile, dès le lendemain de l’arrivée de Free sur le marché du mobile prouvent également ce besoin d’aller vite, de savoir se tenir prêt… d’être agile au risque de devenir fragile.

  • « Le concours de popularité sur Facebook va s’apaiser »: VRAI ET FAUX. D’un côté, nous avons Facebook qui aura profité que désormais de nombreuses marques se posent de vraies questions autour de leur présence sur Facebook (notamment au travers de leurs pages officielles), pour revoir ses statistiques en 2011. Le but : minorer la prépondérance des seuls fans, pour valoriser les fans vraiment engagés sur la page, à savoir qui participent. Clairement, nous sommes encore loin d’une solution analytique idéale et il est encore nécessaire de « déchiffrer les chiffres » communiquées par Facebook. Gardez à l’esprit que le but de Facebook n’est pas de vous faire fuir mais de vous mettre en avant les chiffres qui leur feront plus vendre de publicité et qui vous inciteront à utiliser les widgets sociaux. J’avais publié sur DocNews il y a quelques semaines un vaste article qui revenait largement sur cette stratégie de Facebook : Tout savoir sur la stratégie publicitaire de Facebook.

  • « Le retour en force des sites de marques… mais intégrant une forte couche sociale. »: FAUX. En tout cas pour la France. A de rares exceptions, l’intégration de l’Open Graph Protocol de Facebook reste largement sous-utilisé par les marques sur leurs propres sites. La dimension sociale, même sur des sites avec une forte dimension éditoriale et participative, reste largement déceptif. Je ne desespère pas pur 2012…

  • « Le recentrage autour de ses cercles concentriques »: VRAI. Cette tendance plus directement liée à l’internaute s’est fortement développé en 2011 et va clairement se renforcer en 2012 avec des services comme Path, dont nous parlons de plus en plus. Pour ne citer que ce dernier, Path se propose d’être un réseau social sur mobile qui, en plus d’une ergonomie aboutie, propose d’être votre réseau social de vos vrais amis. En effet, l’utilisation renforcée de Facebook créé chez  certains utilisateurs une « fatigue sociale » (que Facebook a d’ailleurs bien comprise puisque le service a renforcé courant 2011 les listes d’amis, via les smart lists, afin de mieux filtrer l’information qui remonte dans votre flux d’activité).

  • « La confirmation du Social Shopping… mais pour quel résultat ? »: VRAI. J’ai abordé ce point dans la première partie de cet article car je retiens cette tendance comme une vraie tendance lourde de 2011.

  • « On parlera toujours autant d’e-reputation »: VRAI et FAUX. Les affaires récentes (je préfère parler d’affaires que de crise, puisque bien souvent elles ne le sont pas, et ce terme est trop fort et employé à mauvais escient) ont confirmé que n’importe quelle marque pouvait en quelques heures se faire prendre en grippe par une frange visible du Web, qui n’hésite plus à utiliser Twitter et Facebook pour se faire entendre. Il est marrant de voir l’évolution technologique dans l’utilisation d’Internet puisque si avant le blog était l’outil par excellence pour faire entendre sa voix face à des marques (cf I hate Dell ou Train train quotidien de Xavier Moisant), l’avènement de Twitter et Facebook ont remplacé en partie cet outil. Donc cette tendance, à la vue de ces actualités subies, est d’autant plus vraie. Mais, d’un autre côté, les marques ont compris en 2011, et il y a eu une vraie conscience cette année-là, l’importance d’une stratégie globale sur les médias sociaux intégrée à sa stratégie de communication et relation avec ses clients. Les notions de Social CRM et Social Business ont trouvé une place plus importante dans les conversations des experts et dans les enjeux cernés par les marques. Une bonne chose.

2012 est bien commencée maintenant et l’année s’annonce riche…

10 commentaires pour “Retour sur les tendances des médias sociaux en 2011”

  1. Posté par Valbou a dit : le

    En effet les grandes marques n’ont pas forcément franchi le pas du sociale et ce pour différentes raisons.
    La principale à mon sens est que le marketing social n’est pas compatible avec toutes les activités. L’exemple le plus marquant est l’immobilier. Beaucoup d’agence immobilières ont tentés leur chance pourtant le nombre de vente réalisés grâce à ce support sont souvent nulle. La communication via les supports sociaux est prohibitive et ne pourra pas générer un retour suffisant sans un investissement important.

    Facebook fait beaucoup d’efforts pour redynamiser les partages sociaux, malheureusement certaines modifications sont intrusives et font fuir beaucoup d’utilisateurs…

  2. Posté par Cédric DENIAUD a dit : le

    @Valbou : Les freins des enteprises sur les médias sociaux sont nombreux et sont, comme tu le soulignes, propre à chaque secteur d’activité. L’affinité du produit, la capacité naturelle d’amplification sont des éléments forts, tout comme la puissance de la marque derrière ou bien encore la ligne éditoriale choisie.

    D’autres freins plus communs entre entreprises avaient été présentés en 2010 ici : http://www.mediassociaux.fr/2010/11/18/les-3-principaux-freins-a-ladoption-des-medias-sociaux-par-les-entreprises/

  3. Posté par Jp Jambes a dit : le

    Beau Papier. Merci. Je rajoutera peut être quelques tendances sur les bouquets de services… par exemple, toujours aucune innovation dans les services THD, rien de bien innovant encore dans le Web d’hyper-proximité (à part dans le mobile bien sûr). Comme si le mobile était désormais l’alpha et l’oméga du web. A quoi sert donc les débats sur la fibre optique ?

  4. Posté par L’essentiel de la semaine #4 | Viadeo Blog - French site a dit : le

    […] 2. Retour sur les tendances des médias sociaux en 2011 , v/ @cdeniaud. […]

  5. Posté par Régions.news #20 Edition du vendredi 27 janvier 2012 | RÉGIONS.NEWS a dit : le

    […] Retour sur les tendances des médias sociaux en 2011, publié le 24 janvier 2012 par Cédric Deniaud. Que sont devenues les tendances (prédictions ?) énumérées début 2011 sur les médias sociaux. Retour et regard « dans le rétroviseur de l’année écoulée« . […]

  6. Posté par Investisseurs de proximité a dit : le

    […] clairement l’un des principaux constats de l’année écoulée que j’abordais déjà dans Retour sur les tendances des médias sociaux en 2011. Il y a une vraie compréhension de la part des entreprises des enjeux stratégiques liés aux […]

  7. Posté par Retour sur les tendances des médias sociaux en 2011 | Cela Part De Là a dit : le

    […] Tous les ans, nous vous proposons les tendances (prédictions ?) pour l’année prochaine.Via http://www.mediassociaux.fr J'aimeJ'aime  Cette entrée a été publiée dans Non classé. Ajouter aux Favoris le […]

  8. Posté par Retour sur les tendances médias sociaux 2011 | Logicamp a dit : le

    […] L’engouement pour les tablettes numériques Les balbutiements du F-commerce Le SOLOMO…    Via http://www.mediassociaux.fr Partager :Facebook Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris […]

  9. Posté par Etat des lieux du Community Management en 2012 « Agencewebcontent's Blog a dit : le

    […] clairement l’un des principaux constats de l’année écoulée que j’abordais déjà dans Retour sur les tendances des médias sociaux en 2011. Il y a une vraie compréhension de la part des entreprises des enjeux stratégiques liés aux […]

  10. Posté par Chronic #20 Edition du vendredi 27 janvier 2012 | Silence des Puces a dit : le

    […] Retour sur les tendances des médias sociaux en 2011, publié le 24 janvier 2012 par Cédric Deniaud. Que sont devenues les tendances (prédictions ?) énumérées début 2011 sur les médias sociaux. Retour et regard « dans le rétroviseur de l’année écoulée« . […]