LinkedIn + SlideShare = Le nouveau géant des médias sociaux BtoB
  • 237
  • 1

Faisant honneur à la loi des séries, LinkedIn vient d’annoncer le rachat de SlideShare : LinkedIn Acquires Professional Content Sharing Platform SlideShare For $119M. Avec cette acquisition, le réseau social conforte sa position dominante sur le créneau des médias sociaux BtoB et devient ainsi naturellement une destination incontournable pour les annonceurs BtoB (cf. Quels supports exploiter pour les médias sociaux BtoB). Étant un gros utilisateur de ces deux services, je ne peux que me réjouir de les voir joindre leurs forces.

Force est de constater que ce rachat est parfaitement cohérent dans la mesure où ces deux plateformes s’adressent aux mêmes cibles (les pros) dans un contexte similaire (valorisation du savoir-faire et génération de leads) : SlideShare and LinkedIn sitting in a tree.

Vous noterez que cette acquisition ne surprend personne puisque ces deux services étaient déjà historiquement très proches. Une fois l’opération validée, l’intégration ira plus loin avec la possibilité d’associer directement des diaporamas ou des documents à un profil individuel ou à un profil de société. Les diaporamas présentant les offres trouveront ainsi naturellement leur place au sein de l’onglet Products & Services. De même, les profils LinkedIn ou les discussions seront les lieux de prédilection pour recruter des participants potentiels aux slidecast réalisés avec Zipcast.

Exemple de téléconférence avec Zipcast

En creusant un peu plus loin les motivations de LinkedIn, ce rachat apparait comme la suite logique de leur volonté de renforcer la dimension contenu, initiée avec le lancement l’année dernière de LinkedIn Today. Cette manoeuvre n’est pas anodine, car elle permet à LinkedIn de se sortir de son métier d’origine (la gestion des contacts) et d’évoluer d’une plateforme de mise en relation à un lieu d’échange et de discussion. J’ai déjà eu l’occasion de vous expliquer que le contenu est LE moteur des discussions et des interactions sociales (L’avenir de l’internet est aux contenus, pas au SoLoMo). En rachetant SlideShare, les équipes de LinkedIn mettent la main sur un authentique trésor de guerre qui générera autant d’occasions de visite et de revisite (ils hébergent près de 7,5 millions de diaporamas).

Loin des aberrations des récentes acquisitions (1MM$ pour Instagram, 200M$ pour OMGPOP), ce rachat équilibre l’écosystème de la Silicon Valley avec un montant de transaction très raisonnable. En tout cas il va permettre de rassurer les marchés financiers quant à la réalité d’une bulle spéculative autour des médias sociaux. Normalement, les esprits devraient se calmer, à moins que Pinterest ne se fasse racheter prochainement pour quelques milliards de $…

Vous noterez que cette acquisition survient au même moment que la publication d’excellents résultats : LinkedIn Beats The Street, Q1 Revenue Up 101 Percent To $188.5M; Net Income Up 140 Percent. Non seulement le montant de la transaction est très raisonnable (pour un service qui propose un modèle freemium cohérent).

Comme il est de coutume, je vais me livrer à un petit exercice d’anticipation. Logiquement, les prochaines étapes du développement de LinkedIn devraient être les suivantes :

  • L’acquisition d’autres services et plateformes sociales naturellement proches (ex : Glassdoor ou Monster) ;
  • La mise à disposition pour les membres d’une offre de publication (de type blog) pour poursuivre leur stratégie de capitalisation sur les contenus ;
  • Le lancement d’espaces de discussion thématiques (sur le même modèle que le nouvel onglet Discover de Twitter, mais en plus formalisé), l’idée serait de proposer un environnement structuré pour héberger des contenus et discussions en rapport à une industrie (telco, automobile…) ou à un métier (marketing, RH…) et d’y associer des services (ex : marketplace) ;
  • Le rachat de sites de contenu BtoB (des blogs ou des réseaux de blog), toujours dans cette dynamique d’intégration de contenus ;
  • L’acquisition d’offres périphériques qu’ils adosseraient à leur marque pour leur donner plus de crédibilité, des offres en mode SaaS pour la gestion des RH (ex : Ultimate Software), la facturation (ex : Freshbooks), la collaboration (ex : Flow), ou même un ERP pour les TPE / indépendants ;
  • Le lancement d’une plateforme sociale BtoB beaucoup plus complète, sur le modèle de ce que IBM envisageait à une époque de faire avec BlueHouse (IBM lance une plateforme sociale de collaboration en ligne).

Et puisque l’on en ai à faire des hypothèses, le scénario d’évolution ultime serait un rapprochement avec SalesForce pour donner naissance à un mastodonte du BtoB. Mais ne nous emballons pas, pour le moment LinkedIn continue d’évoluer tranquillement (ils revendiquent déjà 160 M d’utilisateurs) sans trop s’exposer médiatiquement. J’ai toujours été admiratif de la façon dont cette société était gérée (j’ai eu l’occasion de discuter avec Raid Hoffman lors de sa venue à Paris en 2008) et je ne vois pas bien ce qui pourrait contrecarrer leurs plans d’évolution. Peut-être qu’une implantation plus solide en Asie leur permettrait de se mettre définitivement à l’abri de la concurrence.

1 commentaire pour “LinkedIn + SlideShare = Le nouveau géant des médias sociaux BtoB”

  1. Très bon article et très bonne analyse des choix stratégiques de LinkedIn en B2B et orienté contenu.

    Il ne faut pas oublier néanmoins 2 acquisitions récentes de LinkedIn tout aussi stratégiques à savoir http://www.Rapportive.com et http://www.ConnectedHq.com

    Ces 2 outils complètent la panoplie relationnelle B2B de LinkedIn et devrait être proposée de façon intégrée au service.

    Bien cordialement,

    Gabriel Dabi-Schwebel
    http://www.1min30.com

Laissez un commentaire