Le chiffre FAUX des 500 millions d’inscrits sur Twitter

On sait que dans la course médiatique pour séduire observateurs, annonceurs et investisseurs, afficher les chiffres les plus gros est toujours vendeur. Vous me direz que cela n’est pas propre à Internet et que c’est le propre du monde économique d’être continuellement dans la séduction en affichant les chiffres et les données les plus valorisantes. Or, ces chiffres d’audience ne sont pas pour autant une garantie sur le marché boursier comme le prouve Facebook aujourd’hui, même si ceux qui enterrent aujourd’hui Facebook étaient peut-être ceux qui enterraient Apple il y a 10 ans (alors qu’aujourd’hui, c’est devenu la première capitalisation boursière mondiale : Apple, plus grande capitalisation boursière aux Etats-Unis) Un peu comme sur son CV, certains services n’hésitent pas à grossir leur pedigree pour faire bonne figure. Même les plus grands se sont déjà faits avoir à ce petit jeu. Il faut bien avouer qu’à l’ère de la conversation, les faux avis et faux comptes se multiplient même s’ils peuvent être réalisés par des vraies personnes… mais moyennant finances. J’avais détaillé il y a quelques mois cette tendance dont certains utilisateurs essaient de vivre : Connaissez-vous les sites de microjobs ?Coup sur coup, un nombre important d’articles dénonçant des faux chiffes ou des chiffres gonflés par les services phares que sont Facebook ou Twitter sont sortis sur Internet :

  • 83 millions de comptes Facebook sont faux : Facebook a reconnu dernièrement ces faux comptes et estime donc qu’il représenterait 8,7% des comptes actuels créés. Pour être plus précis, plus de la moitié de ces faux comptes seraient des vrais comptes mais attribués à des personnes qui auraient plusieurs comptes (pratique interdite dans les CGU de Facebook) et seulement 1,5% seraient des faux comptes classés dans “spams”. Le phénomène est donc loin d’être anodin en soi même si Facebook tend à la relativiser.

  • 500 millions de comptes Twitter mais… : le taux da’activité sur Twitter, malgré les fonctionnalités mises en places et les refontes ergonomiques successives, reste relativement bas. Il faut partir du principe que seulement 1 compte sur 3 sur Twitter est actif (cf : Méfions-nous des chiffres autour des médias sociaux). Lorsque Twitter communique sur 500 millions de comptes, il faut donc partir du fait que l’on parlerait que de 140 millions de comptes actifs.

La soustraction ne s’arrête pas là…. En effet, Dans le cas de Twitter, les premières études estimeraient que l’on ne parleraient pas de 1,5% de comptes spams ou faux comptes mais de beaucoup beaucoup plus. Ainsi, 39 grands groupes internationaux aux rangs desquels Dell, Coca-Cola ou bien encore BlackBerry, auraient en moyenne 46% de faux comptes parmi leurs abonnés. Si vous voulez faire le test sur n’importe quelle personne ou marque, il y a m^mee une application pour cela (prenez certains pseudos influenceurs et constatez par vous-même que pour certains leur influence est toute relative… et ça Klout ne le prend pas en compte mais c’est un autre débat).

On compte bien en terme de plusieurs millions encore une fois, voire dizaine de millions. Il faut dire que Twitter possède quelques différences avec Facebook dans la création de son compte :

  • Un compte n’est pas lié nécessairement à une personne physique car, que l’on soit une entreprise, une association (ou toute autre personne morale) ou une personne physique, Twitter englobe tout cela dans les comptes alors que Facebook différencie les comptes utilisateurs (pages profils) des pages réservées aux entreprises (pages officielles).

  • Facebook, à l’instar de Google, dans une vision orientée vers le contrôle de votre identité numérique, n’est pas un grand fan (euphémisme) des pseudonymes (Facebook vous demande de dénoncer vos amis à pseudonyme). Chez Twitter, c’est différent puisque le pseudo est légion. La création multiple de comptes loufoques ou parodiant des personnalités sont innombrables sur Twitter, raison pour laquelle Twitter il y a déjà quelques temps désormais permet (pour les comptes les plus importants) de faire authentifier son compte afin d’afficher aux utilisateurs qu’il s’agit bien d’un compte officiel.

On comprend donc que, lorsque Twitter communique sur 500 millions de profils crées, il ne faut surtout pas comprendre en terme de personnes ou d’utilisateurs. Même si l’engouement pour Twitter est plus fort depuis quelques mois, il est loin de représenter en terme d’utilisateurs la moitié de ce que pèse Facebook (qui devrait atteindre le milliard d’utilisateurs ces prochaines semaines).

19 commentaires pour “Le chiffre FAUX des 500 millions d’inscrits sur Twitter”

  1. Posté par Alexi Tauzin a dit : le

    Petite nuance que je souhaite apporter mais qui a son importance : Twitter, l’entreprise, ne communique jamais sur son nombre total d’utilisateurs, mais sur ses utilisateurs actifs. Exemples, sur son blog : http://blog.twitter.com/2012/03/twitter-turns-six.html ou http://blog.twitter.com/2011/09/one-hundred-million-voices.html

    Ils font la même chose lors des réunions et des business meetings.

    Ce sont les blogs, les journaux, les utilisateurs, bref nous, qui communiquons sur les 500 millions d’utilisateurs, pas Twitter.

  2. Posté par Pierrick Filippi a dit : le

    Bonjour Cédric,

    Je trouve l’article assez décevant car rempli de phrases faciles ou de non-dit assez évidents.
    Je m’explique :

    - 1 utilisateur sur 3 sur Twitter serait actif (je rajoute le conditionnel) : chiffre un peu sorti du chapeau (même si je l’ai déjà croisé), Pourquoi ne serait-il paségalement valable pour Facebook ?

    - les grands groupes auraient 46% de faux comptes followers : l’article tend à dire que c’est bien la preuve qu’il y a énormément de faux comptes sur Twitter. N’est-ce-pas tout simplement que ces grands groupes ont probablement eu recours à l’achat de followers ce qui a forcément fait grossir la part de faux comptes ? On remarque que @The_persuaders à seulement 2% de faux comptes ce qui nous ramène au taux de Facebook…

    - Enfin le dernier paragraphe : tu dénonces à nouveau sur le mensonge des 500 millions de profils sur Twitter et rappelle que Facebook va atteindre le milliard d’utilisateurs sans préciser que c’est spam et faux compte compris…

    Pour conclure, je dirais qu’il est dommage de comparer le nombre d’utilisateurs ou de profils actifs. (On le voit c’est sujet à débat)
    Pour faire un parallèle, avoir des gens qui ont une télé ne signifie pas qu’ils vont voir la publicité qui passe : l’audience c’est bien, l’interaction c’est mieux.
    Hors sur ce point, certaines études tendraient à montrer que Twitter est bien le lieu où les marques interagissent fortement avec l’utilisateur, là où Facebook semble moins efficace dans la visibilité des messages et la conversation.

    Bonne journée

  3. Posté par zeman a dit : le

    @ Pierrick Filippi : t’as des actions chez twitter ou quoi ?

  4. Posté par Pierrick Filippi a dit : le

    @zeman : J’aurais pu demander à Cédric s’il en avait chez Facebook ;-)
    Plus sérieusement, je trouve le battage négatif autour de Twitter en ce moment assez injustifié (notamment sur l’API…) et l’article enfonce trop de portes (entre)-ouvertes.

    Je ne critique pas Facebook ou encense Twitter outre-mesure, j’essaye juste de rétablir l’équilibre. :-)
    Oui j’aime Twitter (le réseau) et Non je ne suis pas “fan” de Facebook.

  5. Posté par Cédric DENIAUD a dit : le

    @Pierrick j’adore ce genre de commentaire.. J’ai explique les différences entre Facebook et Twitter (twitter communique sur des comptes inscrits qui englobent utilisateurs et marques, Fb communique sur des comptes utilisateurs actifs).

    Le 1/3 de comptes actifs est issu d’analyse donc compliqué de le contredire, non ?

    Pour les comptes suivis par des faux comptes, le raccourci que tu fais n’est pas exact car le monde appelle le spam et les comptes les plus suivis sont souvent aussi ceux qui le sont par des faux comptes.

    Si tout le monde avait une télé et que personne ne la regardait, il n’y aurait sûrement pas autant d’annonceurs. Raison pour laquelle le monde de la télévision ne communique sur les téléviseurs mais sur des audiences de programme. Sur Twitter (et Facebook), c’est pareil : des inscrits mais pas d’audience, cela ne sert à rien… Sauf à certains pour vendre l’accompagnement et l’animation de comptes Twitter en faisant tout pour avoir les chiffres les plus gros ;)

  6. Posté par Cédric DENIAUD a dit : le

    @PIerrick sur ton second commentaire, je ne peux que t’inviter à lire mes articles depuis 5 ans sur FB pour connaître le nombre d’actions que je possède

  7. Posté par marine_b a dit : le

    Une remarque rapide que chaque “vrai” twittos peut se faire : combien ai-je de comptes moi-même?
    Personnellement, j’en ai 5 pas tous aussi actifs mais effectivement ça permet de relativiser l’impact réel sur le plan quantitatif de l’influence liée au nombre de followers.
    Twitter doit sans doute encore être considéré comme un media d’influence qualitatif et précurseur de tendances.

  8. Posté par Chob a dit : le

    Merci pour cet article qui finalement met en garde contre les abus de langage : 10 comptes ne signifie pas toujours 10 utilisateurs, qui ne signifie pas 10 utilisateurs actifs.

  9. Posté par Cédric DENIAUD a dit : le

    @Alexi Twitter laisse faire ses communications, c’est donc tout comme. Ne soyons pas dupes.

  10. Posté par @strat2com a dit : le

    Des outils comme Tweetdeck permettent de gérer relativement aisément plusieurs comptes Twitter d’où la tentation de les multiplier. C’est une purge d’en faire de même sur Facebook. D’ailleurs quel intérêt ? Les pages existent pour ça.
    Globalement d’accord avec l’idée de fond : Twitter (comme tous les autres RS et qeulle qu’en soit les explications) ne peut être comparé à Facebook en matière de popularité

  11. Posté par Pierrick Filippi a dit : le

    @Cedric pour ta première réponse :
    - “Le 1/3 de comptes actifs est issu d’analyse donc compliqué de le contredire, non ?”
    Si tu le dis…

    - “Pour les comptes suivis par des faux comptes, le raccourci que tu fais n’est pas exact car le monde appelle le spam et les comptes les plus suivis sont souvent aussi ceux qui le sont par des faux comptes.”
    Je n’ai absolument rien compris à la phrase, mais j’ai l’impression que malgré tout nos points de vus convergent sur ce point, non ?

    -” des inscrits mais pas d’audience, cela ne sert à rien… Sauf à certains pour vendre l’accompagnement et l’animation de comptes Twitter en faisant tout pour avoir les chiffres les plus gros ;)”
    Je te rejoins, l’audience attentive (gens à l’écoute) est importante, je le dis dans mon commentaire.
    Par ailleurs, je me contrefiche de la quantité d’utilisateurs sur les comptes dans mon activité, je préfère me concentrer sur les interactions avec eux, d’où ma démarche professionnelle…
    Et je pense que ton article défend tout autant les intérêts de ton activité que mon commentaire défend la mienne ;-)

    @Cedric pour ta seconde réponse :
    A vrai dire, je tentais juste une note d’humour… ton portefeuille d’actions ne regarde que toi :-)

    @Alexis : je te rejoins sur ce point

    Bonne journée à tous

  12. Posté par Fab a dit : le

    @pierre

    - 1 utilisateur sur 3 sur Twitter serait actif (je rajoute le conditionnel) : chiffre un peu sorti du chapeau (même si je l’ai déjà croisé), Pourquoi ne serait-il paségalement valable pour Facebook ?

    Car Twitter offre une url instantanément. Les seo en sont friands. pour Facebook par contre il faut avoir un minimum de fans pour avoir une url seo friendly.

    J’ai moi-même une dizaines de comptes Twitter, pris uniquement pour réserver des mots clés..

  13. Posté par Pierrick Filippi a dit : le

    @Fab : voilà un élément intéressant que je ne connaissais pas ! (comptes multiples pour le SEO). Du coup tu publies exactement le même contenu sur tous les comptes ?

    Penses-tu que cette pratique à un impact réellement important ou finalement ce type d’activité reste marginale par rapport aux autres comptes ? (Je penche personnellement pour la seconde proposition, et il y a probablement bien plus de bots que de comptes multiples SEO)

    De toutes façons, il vaut mieux 1/3 des utilisateurs Twitter qui soient fortement engagés et qui intéragissent que la moitié des profils Facebook qui ne font que voir (et encore) passer des messages des annonceurs.

  14. Posté par Loratracks a dit : le

    Une question relative à Facebook : on parle dans l’article de faux comptes qui se repartiraient en 2 catégories – les spams et les faux/vrai comptes.

    Par Expérience, sur des jeux concours notamment sur Facebook ou sur des techniques d’animation pour gonfler de manière superficielle les communautés, on voit fleurir des comptes Facebook bidons pour troller, jouer (robot)… Et ce par plusieurs milliers parfois et crées par une personne..

    Est-ce que ce nombre important de faux comptes, notamment des gamers, est comptabilisé, reconnu ou décrié par Facbook ou les professionnels?

  15. Posté par Dje a dit : le

    @Fab : ça fait plus d’1 an maintenant que Facebook donne directement une vanity URL à tous les comptes, plus besoin d’atteindre un certain nb de fans/like.
    Ce qui invalide malheureusement tout le raisonnement de ton commentaire !

  16. Posté par Valentin a dit : le

    Je m’amuse beaucoup de vous voir comparer deux réseaux sociaux n’ayant pas du tout le même public (ou faux public) et une utilisation complètement différente.

    J’ai 1 seul compte twitter (twitter.com/valbou26) sur lequel je ne suis jamais connecté mais ce compte est-il actif puisqu’il reste animé par un flux RSS ? (il est donc continuellement à jour)

    Je pense que ces définitions sont juste obsolètes, il n’existe plus de comptes actifs ou inactifs, un robot est actif, il interagit (il post et suit certains profiles).
    Par contre, je parle en consommateurs : combien sur twitter sont susceptible de consommer mes produits ? Un robot n’en fera rien (d’autant plus en photographie), un compte qui ne poste rien mais qui est utilisé pour consulter des informations peut potentiellement devenir client, il est donc “inactif” mais intéressant…

    Stoppez vos querelles stériles, investissez 100€, 1000€, 10000€ (selon vos moyen) sur chaque réseau et vous verrez lequel rapporte et dans quels proportions !

  17. Posté par Les articles publiés sur mes autres blogs en août 2012 « FredCavazza.net FredCavazza.net a dit : le

    [...] Le chiffre FAUX des 500 millions d’inscrits sur Twitter [...]

  18. Posté par Twitter : des résultats inquiétants ? « MediasSociaux.fr MediasSociaux.fr a dit : le

    […] de comptes créés, a voulu masquer la faible inactivité de ses comptes sur son réseau (voir : Le chiffre faux des 500 millions d’inscrits sur Twitter). Il y a donc à date 241 millions de comptes actifs sur Twitter, soit un gain de seulement 9 […]

  19. Posté par En savoir plus a dit : le

    Merci pour ces lumières apportées sur le sujet