Amazon se lance dans le social commerce avec ses pages

Nous savions déjà qu’Amazon avait de fortes ambitions vis-à-vis des médias sociaux, notamment avec l’utilisation qu’ils font de Facebook et de ses sites verticaux (Amazon’s Diapers.com And Soap.com Bring E-Commerce To Facebook Pages). Les choses semblent avoir pris une tout autre tournure cette semaine avec la mise à disposition de pages dédiées aux marques : Amazon Offers ‘Amazon Pages’ For Brands To Customize With Their Own URLs.

Les pages de marque chez Amazon

Proposées au sein des Amazon Marketing Services, les Pages sont donc des corners pour les marques leur permettant de :

  • Disposer d’un espace « privatif » avec une URL dédiée du type amazon.com/marque ;
  • Personnaliser l’affichage de cette page à l’aide de widgets (large bandeau, têtes de gondole…) ;
  • Publier des informations sur votre marque et vos produits.

Précisons que ce format de corner de marque n’est pas neuf, car Amazon en proposait déjà depuis plusieurs années pour ses propres marques comme Pinzon ou Strathwood (Holy Private Labels Batman! Pinzon is not alone).

Exemple de page de marque sur Amazon

Le magazine AdWeek nous révèle que certaines grandes marques comme Levi’s ou Sony possèdent déjà des boutiques intégrées avec des fonctionnalités plus riches que ce qui est actuellement proposé : Amazon Unveils Brand Pages.

La page de Sony sur Amazon

Là où ça devient intéressant, c’est qu’ils proposent également une fonctionnalité Post permettant de publier des messages sur la page, mais également sur les médias sociaux comme Facebook et prochainement Twitter. Cette fonction de publication est plutôt sommaire, pas de quoi inquiéter les outils de publication actuellement disponibles sur le marché, mais une approche très pragmatique, idéale pour séduire les commerçants les plus frileux.

L’interface de publication d’Amazon

Les pages et les posts sont bien évidemment accompagnés d’un outil de mesure de la performance baptisé Analytics, avec des indicateurs comme le nombre d’affichages, la portée, la considération… Là encore, l’interface est très simple comparée aux autres produits du marché, mais permet de suivre les indicateurs de référence.

L’outil de mesure de la performance chez Amazon

Au final, Amazon propose une offre incroyablement séduisante pour les petits commerçants que la vente en ligne impressionne. encore une fois, nous sommes à des années-lumière de ce que peut proposer les solutions de e-commerce open source, mais elles ne ciblent pas les mêmes marchands. Ces corners de marque chassent donc sur un autre territoire que les ProStores d’Ebay. L’idée étant de proposer une solution simple et pragmatique pour étendre ses ventes sur le web en misant sur deux valeurs sûres (Amazon et Facebook).

Amazon va-t-il révolutionner le commerce en ligne avec cette offre ? Non, je ne pense pas. Par contre, ils viennent très clairement de poser la première brique d’une opération de séduction des petits commerçants. La prochaine étape logique sera d’enrichir ces pages avec des options de présentation et de publication plus sophistiquées, car je doute qu’ils en restent là…

2 commentaires pour “Amazon se lance dans le social commerce avec ses pages”

  1. Posté par Mathieu a dit : le

    Merci pour cette analyse !
    Cette tendance à avoir des pages pour sa marque dans tout plein de sites web, c’est bien pour la capilarité, là-dessus, nous sommes tous convaincus.
    Cependant, aujourd’hui, lorsque l’on crée une page de marque (par exemple Philips Fidelio > http://www.amazon.fr/gp/feature.html/ref=amb_link_171258387_2?ie=UTF8&docId=1000657663&me=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_s=hero-quick-promo&pf_rd_r=169ME7G5Q0KVZ19YP8QJ&pf_rd_t=201&pf_rd_p=330930727&pf_rd_i=B0066XYIJ4 ;-), il est rigoureusement impossible d’y insérer des liens sortants d’Amazon.
    C’est pour cela que je pousse la création de « landing pages » sur des thématiques précises mais que je freine des 2 pieds pour les fameux Shop-in-Shop (à noter que chez Darty, ils commencent tout juste à en proposer) car cela revient à recréer son site web de marque dans un autre site web mais sans pouvoir bénéficier du trafic pour son propre site web, vous me suivez. Aujourd’hui l’internaute a évolué dans le sens où pour avoir des informations précises sur une marque, le mieux est quand même d’aller sur le site de la marque. Donc cette approche même si des grandes marques plongeront soit pour tester mais aussi fort probablement pour soigner leurs relations commerciales avec Amazon, est bien pour les petits commerçants !

  2. Posté par Frédéric Cavazza a dit : le

    Effectivement ils sont malins et ne veulent pas ruiner leur référencement…