La Social Télévision : nouveau champs de bataille entre Twitter et Facebook

Twitter et Facebook sont entrés en guerre depuis un certain temps maintenant, chacun essayant de contrer les initiatives fonctionnelles et stratégiques de son principal concurrent, lorsque l’on pense aujourd’hui médias sociaux. Vous ne vous en rappelez peut-être pas mais en 2008, Facebook avait essayé, en vain, de racheter Twitter (Twitter refuse l’offre d’achat de Facebook) qui était loin d’avoir l’adoption que l’on connaît aujourd’hui. Depuis lors, et la montée en puissance des conversations sur Twitter, et son importance vis à vis des médias et son intérêt grandissant de la part des annonceurs, Facebook regarde ce service d’un mauvais œil et comme un concurrent à ne pas négliger. En effet, ces derniers mois, quelques escarmouches ont eu lieu.

Une bataille qui monte en puissance depuis 2011

  • Instagram a bloqué la visibilité des photos au sein des tweets pour favoriser le trafic vers le service et les interactions (likes et commentaires) en son sain. Tout cela servait à préparer entre autres la version Web de Instagram qui a débarqué il y a quelques jours seulement (Instagram se dote d’une version Web) et demain probablement à apporter une dose de monétisation au sein du service.
  • Twitter a répliqué en proposant aux utilisateurs d’accéder à tout un système de filtres photos permettant d’améliorer / personnaliser le rendu des visuels postés sur Twitter directement depuis le service de partage de photos intégré.
  • Twitter par la voix de son président a annoncé vouloir « piquer » quelques bonnes idées de Facebook comme les boutons « J’aime ». Demain, le bouton « Favoris » pourrait être remplacé par un bouton « J’aime » qui permettrait à la fois d’archiver une information, tout en lui donnant une note positive. Je le développe dans le point suivant, mais cette envie est liée au renforcement des statistiques à venir sur Twitter, notamment pour les comptes gérés par des annonceurs où, au delà du nombre de RT, le nombre de mise en favoris (et demain de « J’aime ») permettra de noter aux tweets et de revoir son classement dans le moteur de recherche.
  • Facebook de son côté n’hésite pas non plus à aller piocher des bonnes idées du côté de Twitter. Comme il a fait également pour Pinterest (« Facebook Collections ») ou Friendfeed (la Timeline multi-activités que nous connaissons tous aujourd’hui), Facebook, devant l’engouement du fonctionnement unilatéral de Twitter (le principe d’abonnement qui ne créé pas de réciprocité entre le follower et le followé), propose depuis quelques temps maintenant le bouton « Suscribe » sur les profils personnels des personnes. Alors que la bilatéralité dans la relation entre amis sur Facebook était la seule règle, le principe d’abonnement permet à toute personne sur Facebook de suivre n’importe quel autre utilisateur, même si le flux d’informations partagées par ce dernier sera filtré en fonction des choix.
  • Twitter prépare un renforcement des services à destination des annonceurs. Si aujourd’hui, un compte d’une entreprise est identique au compte d’un particulier, Twitter commence à tester auprès de certains une plateforme offrant quelques statistiques enrichies sur son compte et la performance de ses messages (cf capture d’écran ci-dessous). Si aujourd’hui, une grande partie des investissements publicitaires sur les médias sociaux se fait sur les publicités et posts sponsorisés, Twitter veut une part plus grande du gâteau en offrant tout un tas de fonctionnalités (dont publicitaires) permettant aux entreprises d’avoir une visibilité potentielle plus grande sur Twitter et une mesure des retombées.

Et demain : guerre autour de la Social TV ?

Dans cette bataille, la télévision ne peut plus rester un champs de bataille vierge. On sait aujourd’hui l’importance, dans le cadre du développement des usages internautes / mobinautes avec la Social TV d’un usage multi-écran lié au visionnage d’un programme télévisuel. Le partage et les échanges sur les réseaux sociaux et au premier rangs desquels Twitter via les hashtags spécifiques à certains programmes (#thevoice par exemple, ou #adp pour l’Amour est dans le Pré) sont aujourd’hui devenus légions. Il suffit de voir le nombre de publicités TV diffusées lors du Superbowl US qui faisaient mention d’un hashtag pour inviter les internautes spectateurs à partager sur Twitter leurs impressions sur la publicité visionnée.

Certains instituts de sondages ont senti bon le besoin des chaînes et des médias et en France, une société nouvelle comme Mesagraph propose chaque lendemain le classement des programmes de la veille en fonction du « buzz » qu’ils ont fait sur Twitter. Même si rien ne remplacera l’audience, c’est un indicateur regardé par les médias pour juger de la « visibilité » d’un programme. Dommage que la teneur des conversations soit totalement oublié et que l’indication du nombre de socionautes actifs vs le nombre total de messages apporterait des critères plus pertinents.

Twitter doit donc s’occuper pour enrichir ses statistiques de ce côté pour mesurer la consommation de son service lié à la Télévision. Ils ont donc annoncé il y a quelques jours le rachat de la société Bluefin Labs. Si vous ne vous intéressez pas (encore) à tout ce qui touche à la Social Television, cette entreprise faisait partie des plus visibles au niveau mondiale. Sa force : une solution existante depuis 2008 et qui a déjà un retour d’expérience substantiel dans la mesure de commentaires et des tweets générés sur les médias sociaux en lien avec des programmes de télévision. Twitter avait jusque là clairement un temps de retard puisque un société de mesure et d’études bien connue, Nielsen, avait déjà de son côté racheté Social Guide qui traque également les conversations liées aux programmes de télévision sur Twitter et Facebook.

Facebook ne pouvait donc pas rester inactif et se devait, d’un point de vue de la communication, montrer aux observateurs qu’ils sont aussi intéressés par la Social Télévision et qu’il faudra aussi compter avec eux sur cet usage. En effet, par la voix de Kay Madati, responsable des solutions Media Marketing, Facebook avait déjà annoncé qu’il serait encore plus actif sur la Social TV en admettant à demi-mot que Twitter ou Get Glue avaient peut-être une longueur d’avance.

When we talk about Social TV, Facebook is looking at all of these things. Lots of activity on Facebook is happening during, that’s when people are building co-viewing applications. We’ve done some great things, Twitter done some great things, Get Glue’s done some great things.

Premièrement, Facebook semble intéresser par le « TV check-in » que Get Glue a mis en lumière (principe de partager sur Get Glue le fait que l’on est en train de regarder tel ou tel programme TV). En effet, l’enrichissement des statuts possibles devraient demain s’élargir à tout un tas d’actions (lire, manger, … regarder). L’information partagée ainsi précisée dans le statut, il est plus simple de Facebook de qualifier cette donnée par rapport à votre profil Facebook et demain de vous mettre en avant des publicités ou de vous suggérer des pages liées à des programmes de télévision qui pourraient vous intéresser.

Deuxième mouvement de Facebook : ils annoncent qu’ils veulent être un acteur favorisant la découverte de programmes et de contenus. La vision actuelle du Graph Search de Facebook qui vise à aider l’internaute à trouver la bonne information grâce à son profil social et son réseau d’amis, va également se retrouver sur des choses très segmentées comme la télévision et les programmes. Même si tout cela reste encore assez flou et des déclarations d’intention, elles permettent en tout cas à Facebook de clairement se positionner face à Twitter dans cette guerre de la Social TV

Pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur ce sujet bouillonnant de la Social TV, n’hésitez pas à m’envoyer un e-mail.

6 commentaires pour “La Social Télévision : nouveau champs de bataille entre Twitter et Facebook”

  1. Posté par Dimitri Gasulla a dit : le

    Twitter et Facebook ne se battent pas sur les mêmes champs de batailles. Elles n’ont pas les mêmes objectifs. L’une veut devenir l’outil de référence sur les conversations à propos de la télévision, alors que l’autre se focalise sur le recommandation de contenu. Avec son service de check-in, Facebook concurrencerait au mieux GetGlue, mais pas Twitter.

    Je ne suis pas convaincu par la pertinence de confronter Twitter et Facebook pour la social TV (c’est dommage que tout le monde le fasse en ce moment). Les deux sont complémentaires.

  2. Posté par Cédric DENIAUD a dit : le

    Tu te trompes sur leurs objectifs : Twitter a un besoin d’enrichir son offre de services à destination des entreprises et des médias. Ils travaillent dans ce sens pour proposer des offres publicitaires couplées avec le visionnage d’un programme TV… Facebook travaille dans le même sens ! Les leviers sont différents mais l’objectif visé bien identique. Je précise justement dans l’article ces notions de recommandation pour Facebook (cf Graph Search) et de conversations sur Twitter.

  3. Posté par Dimitri Gasulla a dit : le

    La pub est la Saint Graal, ça on est d’accord ;) Mais les moyens sont bien différents pour convaincre les annonceurs/agences, ce qui me fait dire que les deux plateformes ne sont pas en concurrences frontales sur ce secteur.

  4. Posté par Quentin Durand a dit : le

    Très bon article. Au vue de l’ancrage de Twitter sur la Social TV, acteur quasi-incontournable des émissions, pensez-vous que Facebook réussira à remonter la pente et faire changer les pratiques ? Pour ma part, je n’y crois pas trop. Même si Facebook et Twitter veulent aller dans une direction quasi-semblable, l’image perçue par les internautes est différente et les finalités également.

  5. Posté par Sarah Berthault a dit : le

    Bien vu.
    D’où le recrutement d’une ancienne Endemol pour s’occuper des partenariats (en particulier TV) chez Twitter France http://bit.ly/1aHMV0T

  6. Posté par Et si Twitter lançait son propre EdgeRank pour diminuer la portée naturelle de vos tweets ? « MediasSociaux.fr MediasSociaux.fr a dit : le

    […] un certain temps, Facebook et Twitter bataillent dans le domaine de la domaine de la Social TV (La Social TV : nouveau champs de bataille entre Twitter et Facebook ? publié en février 2013). Twitter semble (semblait ?) avoir pris une bonne longueur d’avance […]