Facebook change les règles liées à la création de jeux-concours

Cet été, alors que les médias sociaux phares nous avaient habitués ces dernières années à se montrer relativement actifs en termes de nouveautés, nous n’avons pas eu grand chose à nous “mettre sous la dent”. Heureusement que Facebook nous fait sortir de notre retraite estivale en annonçant cette semaine deux nouvelles dont une importante qui risque de remettre en cause pas mal d’actions de marketing et de communication menées actuellement par les marques sur les médias sociaux.

Première nouvelle : les albums collaboratifs

Une nouveauté sur Facebook peut en cacher une autre. Facebook vient donc également d’annoncer la possibilité de pouvoir créer des albums partagés sur Facebook. Plusieurs utilisateurs (jusqu’à 50 pour être précis) peuvent partager au sein d’un même album jusqu’à 200 photos chacun. Cette fonctionnalité est à destination des profils et non pas des pages. Il s’agit, vous l’aurez compris, pour Facebook d’éviter de voir ces utilisateurs préférer d’autres services pour créer ses albums collaboratifs, qu’il est, par exemple, possible de créer sur des services comme FlickR ou bien Picasa (de Google). Il s’agit donc pour Facebook de se mettre à niveau de ses concurrents plutôt encore une fois d’apporter une vraie nouveauté.

Deuxième nouvelle : la fin des applications pour les jeux-concours ?

Facebook a en effet annoncé hier un changement majeur dans les règles liées aux jeux-concours. Jusqu’alors, Facebook “obligeait” les marques sur leurs pages à passe par une application Facebook et à ne pas utiliser les fonctions natives de Facebook (notamment celles de Mur, mais également les Albums photos) pour mener des jeux-concours. Depuis hier, cette règle n’est plus. En synthèse (mais vous pouvez retrouver tout cela en détail dans l’annonce officielle de Facebook : https://www.facebook.com/facebookforbusiness/news/page-promotions-terms), Facebook a souhaité simplifier la promotion d’actions en permettant d’utiliser largement le fonctionnalités du Mur. Ainsi :

  • La participation peut se baser sur la publication d’un commentaire sur le Mur, l’envoi d’un message privé ou bien encore le “like” d’un contenu

  • Les boutons de “likes” peuvent être utilisés comme système de vote pour les utilisateurs dans le cadre d’un jeu-concours.

  • Il n’est par contre pas possible d’utiliser la possibilité de se tagger sur une photo, vidéo ou message dans le cadre d’un jeu-concours.

Bien évidemment, la question que vous poserez est : pourquoi ces changements qui a, a priori, vont contre un écosystème de partenaires développeurs qui proposent des modules de jeux-concours ? Il y a plusieurs raisons qui expliquent cette décision de la part de Facebook :

  1. Facebook souhaite envoyer un message aux Développeurs que la fête peut s’arrêter du jour au lendemain et qu’il n’y a qu’un seul maître à bord. Les agences, les développeurs spécialisés autour de Facebook ne basent leur développement que sur le bon vouloir de codes-sources et de règles que met à disposition ce dernier. D’un côté, cela a largement facilité le développement du réseau social qui a su profiter, gratuitement, des développements d’applications ou de modules par des tiers pour apporter une expérience plus riche aux utilisateurs, et de l’autre côté, le développeur s’appuie sur une audience et un écosystème existant pour appuyer le développement de son application / service. Mais si le succès de la plateforme mère est au rendez-vous (Facebook dans le cas qui nous intéresse, mais c’est le même cas avec TumblR, et demain avec des services comme Instagram ou Pinterest), cela créé aussi une relation de dépendance entre le développeur tiers et sa plateforme mère. Lorsque les règles du jeu changent, cette dépendance peut se révéler une mort subite. Construire sa maison sur le terrain d’un autre peut déboucher sur le fait de se faire expulser un beau jour manu militari. Certains éditeurs de jeu comme Zynga ont très tôt compris ces risques de dépendance par rapport à Facebook.

  2. Facebook souhaite renforcer le taux d’engagement des pages Si d’un côté Facebook baisse la visibilité naturelle des publications d’une page auprès de ses abonnés (pour l’inciter à passer par les posts sponsorisés pour rendre ses messages plus visibles), il a également dans le même temps inciter les marques à être de plus en plus attentives au taux d’engagement sur leur page (niveau d’interactions sur le Mur). En permettant d’utiliser les fonctionnalités natives de Facebook pour les jeux-concours (qui est une nouveauté qui ne coûte rien à Facebook), cela lui permet d’augmenter a priori pour les marques qui passeront par ce système pour leurs futurs jeux-concours d’augmenter leur taux d’engagement. Le but de Facebook est d’envoyer un message positif aux marques en leur montrant le “succès” de leur page. Vous le savez et j’en ai déjà parlé à plusieurs reprises, Facebook malgré ses efforts importants depuis plus de un an pour séduire les investisseurs (et cela se révèle payant aujourd’hui avec une capitalisation boursière qui dépasse les 100 milliards de $) notamment au travers de ses formats publicitaires (La publicité à la performance se renforce chez Facebook et Facebook met de l’ordre dans ses formats), doit faire face à une “fatigue” grandissante chez certaines populations dont certains annonceurs qui continuent de se poser la question du ROI d’une présence sur Facebook. L’augmentation du taux d’engagement est un moyen d’apporter une réponse et de rassurer certains annonceurs.

  3. Autoriser une pratique qui était déjà largement présente. Même si les coûts de création de jeux simples via une application sur Facebook sont dérisoires lorsque l’on reste dans une logique de jeu simple (quizz par exemple) et que l’audience de la page reste confidentielle, il pouvait être compliqué pour certains annonceurs de comprendre cette logique de création d’applications voire même simplement d’être au courant des règles jusqu’à alors en pratique sur Facebook. Le but de Facebook est finalement d’autoriser une pratique qui, malgré le fait qu’elle n’était pas autorisée, était largement présente, notamment sur des pages dont l’administrateur n’a pas une connaissance approfondie des règles Facebookiennes.

Après l’annonce de la suppression de certains formats publicitaires pour rationaliser et simplifier la présentation de son offre, ces nouvelles règles, plus simples, pour la création de jeu-concours, est la continuité de la part de Facebook de se montrer comme un réseau social qui finalement n’est pas devenu si compliqué et complexe que ce que certains veulent dire. Là où Pinterest ou Twitter peuvent apparaître comme des services plus simples (dans le sens de moins complexe) pour les utilisateurs mais également pour les marques, il s’agit pour Facebook de se payer un petit lifting de façade.

13 commentaires pour “Facebook change les règles liées à la création de jeux-concours”

  1. Posté par Simon Tripnaux a dit : le

    Stratégie à la sauce Google : rendre captif les utilisateurs et les entreprises, et progressivement couvrir toutes les fonctionnalités pour rendre le mode “freemium” plus attractif …

  2. Posté par Denis_Ontheweb a dit : le

    Ce qui est marrant c’est que la page linkée de Facebook indique bien les modifications et inclus un lien vers cette page https://www.facebook.com/page_guidelines.php

    or celle-ci ne semble pas à jour et proscrit l’utilisation des likes, comments, etc pour les concours…

  3. Posté par David Labouré a dit : le

    Une vrai révolution, appelons un chat un chat ;)
    Ca va rendre les choses plus simples mais ça risque de fleurir de partout!

  4. Posté par Rboussicaud a dit : le

    Même s’il ne s’agit pas d’une réelle nouveauté (car comme mentionné, ces pratiques existaient déjà), j’espère que cette news ne va pas être interprété comme la légalisation des mauvaises pratiques du genre “essayer d’avoir le même nombre de like et de commentaires pour gagner…”, car ça peut-être la porte ouverte à du grand n’importe quoi !

    Toutefois, cela peut effectivement simplifier la traduction marketer / client pour lui expliquer qu’une application est nécessaire. Il pourra également plus facilement se motiver à animer lui-même (avec les “risques que cela peut comporter).

    Bref, une officialisation qui laisse les internautes choisir de l’orientation que les jeux concours peuvent prendre sur ce support. Dommage que cela se fasse au détriment des éditeurs d’applications…

  5. Posté par Jérémi Lepetit a dit : le

    Comme tu le dis très bien, l’ouverture des fonctionnalités natives pour l’organisation de concours ne fera que rendre légale un usage déjà fortement pratiqué. Cela permettra l’organisation de jeu simple pour favoriser le taux d’engagement d’une page mais avec des mécaniques de jeu très simple. Comme tu le dis également les annonceurs sont en recherche de ROI et à défaut d’une démarche ROIst pure à minima une orientation business de leurs actions. Sur ce point seule les applications ouvrent cette perspective, d’une part avec l’intégration de briques business et d’autres parts avec la captation de donnée utilisateurs exploitables et injectables en CRM. Par ailleurs seules les applications facebook permettent l’exploitation de viralité intrinsèque de facebook et donc la propagation du positionnement d’une marque vers sa cible par le biais de la prescription. Bref, à mon sens c’est une évolution des CGUs intelligente et qui légalise des pratiques en cours sans remettre en cause l’intérêt ou la pertinence d’une application fb.

  6. Posté par Frédéric Cavazza a dit : le

    Même si ces pratiques existaient déjà plus ou moins, je ne vois pas d’un très bon oeil leur légalisation. J’ai la quasi-certitude que la course aux commentaires et likes va monter d’un cran et va fortement nuire à Facebook. Le danger étant que les marques multiplient les opérations et concours et que les news feed se transforment en grand n’importe quoi…

  7. Posté par Choval a dit : le

    Il est clair que cela ne va pas avoir beaucoup d’influence sur l’activité des agences qui proposent des services bien plus adaptés en termes de récolte de données.

    Par contre… ah, ah… Welcome aux concouristes qui vont sauter sur l’occasion pour acheter des milliers de likes à 5 $. Et malheureuses seront les marques qui opteront pour des mécaniques basées sur le nombre de likes et qui gonfleront en échange leur communautés bourrées de comptes fantômes pour ainsi faire baisser leur taux d’engagement et donc la visibilité de leur poste !

    Bref, un engrenage que je ne conseille pas d’utiliser….

  8. Posté par William.N a dit : le

    Il sera de toute façon toujours plus intéressant de passer via des applications dédiées comme http://www.reflexemedia.com/ ou bien http://www.halalati.com/fr/ qui reste malgré tout plus qualitatives qu’un simple post.

    Après il est évident que le coût de production d’un post sous forme de jeux-concours est de zéro, donc plus intéressant pour les annonceurs… Malgré tout il existe des solutions à moindres frais comme proposées via l’un des prestataires ci-dessus.

    En sachant de plus que l’ouverture de cette fonctionnalité native, n’exclut pas une législation conforme, comme le dépôt d’un règlement par exemple…

  9. Posté par Pitweb a dit : le

    Bonne nouvelle, cela va simplifier les choses. Reste tout de même à déposer un règlement chez un huissier pour de conformer à la loi. Un site que j’apprécie pour son service pas cher : http://www.reglementdejeu.com/avantages.html

    Merci pour ton article. À bientôt.

  10. Posté par Lunettevintage.fr a dit : le

    “la fin des applications pour les jeux-concours” une vraie bonne nouvelle ! certes ça peut polluer Facebook mais pour les gestionnaires de pages sérieux c’est une très bonne nouvelle !

  11. Posté par Conseil @ concoubook.com a dit : le

    Je ne crois pas que celà veut dire que c’est la fin des applications facebook pour faire des concours. Ce n’est rien que le début des petites compagnies et des pages personnels et petites d’avoir enfin le droit, sans grand budget ou sans budget du tout, de se propulser et attirer leurs familles, leurs amis personnel etc.

    Il y a de gros avantages d’en utiliser une, comme j’ai écris dans mon petit article.

    Bonne journée! :)

  12. Posté par Un oeil sur le web | Facebook change les règles liées à la création de jeux-concours a dit : le
  13. Posté par David a dit : le

    Est-ce que demander de liker et partager un contenu/concours en vue de remporter des cadeaux est en infraction avec les règles de facebook ?
    Je n’arrive pas à trouver l’information…
    Merci pour votre aide.

Laisser un commentaire