Facebook repousse toujours plus les limites de la confidentialité

Depuis sa création, Facebook a toujours été considéré comme très intrusif avec les informations personnelles de ses membres. Il ne se passe pas un mois sans que ce sujet ne revienne sur la table. Je suis d’ailleurs toujours très surpris que certains s’étonnent encore des pratiques de ciblage : I Just Realized How Zealously Facebook Tracks Me And Sells That Info To Advertisers. Je pensais pourtant qu’il était acquis par le grand public que les données personnelles des membres sont le trésor de guerre des plateformes sociales. Pour être plus précis : Le modèle économique de Facebook repose sur l’exploitation des données personnelles des membres. Plus Facebook recueille des données précises sur ses membres, plus il gagne de l’argent en les monétisant auprès des annonceurs.

Facebook-Privacy-matters

Ceci étant dit, force est de constater que Facebook prend un malin plaisir à tendre le bâton à leurs détracteurs. Ils ont ainsi à nouveau essayé d’imposer la reconnaissance faciale automatique : Facebook to Users: You Have Exactly 7 Days Until We Own You. Et comme toujours, ils se sont prix un râteau : With privacy battle brewing, Facebook won’t update policy right away. Il faut dire que cette évolution des CGU était particulièrement sournoise : se servir des photos de profil pour identifier les personnes sur les photos publiées. Pas étonnant qu’ils se soient fait retoquer. Mais comme ce n’est pas la première fois, attendez-vous à ce qu’ils recommencent l’année prochaine (cf. Facebook forced to kill photo-tagging suggestions for EU users, for now).

Visiblement je ne suis pas le seul à déplorer la grande hypocrisie de l’opinion publique qui s’insurge de ces pratiques, mais qui continue à partager sans aucune pudeur photos et détails personnels. Nous avons donc eu droit à quelques articles particulièrement explicites ses dernières semaines : Facebook Dispels Any Remaining Confusion: You Are Its Product et We are all advertisements now, and that’s not a good thing.

Nous en étions laissés à ces considérations quand… Facebook continue de faire comme si de rien n’était que le moteur de recherche interne indexe maintenant l’ensemble des publications et des messages : Graph Search Now Includes Posts and Status Updates. Tous les messages et photos que vous ou vos amis ont publiés depuis leur inscription peuvent maintenant remonter dans les résultats de recherche (Your Transparent Life: Facebook Makes All Posts Searchable). Je précise que ces changements ne sont pas forcément visibles en France, car le moteur de recherche et le nouveau news feed sont encore en cours de déploiement auprès des utilisateurs français.

Vos messages et photos s'affichent maintenant dans les résultats de recherche
Vos messages et photos s’affichent maintenant dans les résultats de recherche

À une époque je vous aurais dit que cette évolution allait avoir un impact important sur le comportement des utilisateurs qui allaient devenir méfiants et s’auto-censurer. Mais ce n’est pas la première fois qu’ils forcent les utilisateurs à plus de transparence (Comment les nouvelles règles de Facebook vont modifier le comportement des utilisateurs), donc je ne me formalise pas plus que ça. Et ce n’est qu’un début puisque les équipes travaillent d’arrache-pied sur une solution de contournement de la législation relative aux cookies : Facebook Just Revealed A Plan To Kill The Tracking Cookie.

Facebook ne cache donc nullement ses intentions d’enregistrer les moindres faits et gestes de ses membres, même ne dehors de sa plateforme. Vous constaterez qu’ils ne sont pas les seuls puisque Google est également en train de plancher sur une technologie de tracking similaire : What You Need to Know About Google’s Plan to Replace Cookies et How Google’s New Web Tracking Plan Could Give It A Monopoly Over Facebook And Apple. Rappelons à cette occasion que Google n’est également pas un très bon élève en matière de profilage actif de ses utilisateurs (Why the NSA loves Google’s Chromebook et Google, the freaky line and why Moto X is a game-changer), et qu’ils ne sont pas seuls seuls (Now PayPal Aims To Track You In Real Life).

Pour clarifier la situation, je pense ne pas me tromper en disant que le monde des plateformes sociales se divise en deux : celles qui facturent un service premium (LinkedIn, Badoo…) et celles qui ont fait le choix du tout gratuit et se rémunèrent en revendant des profils (Facebook, Twitter, Google…). Je ne me permettrais pas de juger la pertinence de l’un ou l’autre de ces modèles économiques. Je constate simplement que l’on peut tout à fait monétiser des informations à valeur ajoutée sans pour autant franchir la ligne. Les données conversationnelles proposées aux chaînes de TV ne me semblent ainsi pas violer l’intimité des membres (Facebook Will Start Reporting The Stuff You Post About TV Shows To Four Major Networks). Par contre, la reconnaissance faciale par défaut sur l’ensemble des photos… je me demande bien ce qu’ils pourraient en faire et ce que ça apporterait aux membres. Mais visiblement, si les équipes de Facebook ont l’air de vouloir impérativement faire accepter cette fonctionnalité aux membres, c’est qu’il y a forcément un produit publicitaire dans les cartons…

6 commentaires pour “Facebook repousse toujours plus les limites de la confidentialité”

  1. Posté par Valentin a dit : le

    Vivement la mise en place de la reconnaissance facial, aisni je pourrais demander le retrait complet des photographies comportant mon visage sur l’ensemble du réseau. Les avocats pourrons se faire une spécialité de ce genre de demande ;)

  2. Posté par Frédéric Cavazza a dit : le

    @ Valentin > Tout à fait, c’est une utilisation détournée à laquelle je n’avais pas pensé.

  3. Posté par xavier degraux a dit : le

    Bonjour,

    Comme souvent, je partage votre opinion. Juste une précision : je ne crois pas que le graph search ira fouiller dans les statuts ‘privés’, qui représentent qd même 80% des statuts si je suis bien informé.

    Bàv,
    Xavier

  4. Posté par Frédéric Cavazza a dit : le

    # Xavier > Certes, mais c’est pour cela qu’ils changent régulièrement les paramètres de confidentialité, pour pouvoir exploiter toujours plus de données personnelles.

  5. Posté par rgmobility a dit : le

    Sans oublier que beaucoup oublie de se déconnecter de leur réseau et moi le premier. .. cest toujours un plaisir de voir sa tête Facebook apparaître dans les commentaires de pages qui n’ont semble t-il rien à voir avec Facebook. .. et oui grâce à ça les données enregistrées vont bien au delà de l’espace dit personnel de Facebook… et donc j’imagine pour Facebook encore de quoi les monnayer. ..

  6. Posté par Facebook, je me tire | thibaudd a dit : le

    […] article – Facebook repousse toujours plus les limites de la confidentialité de Frédéric Cavazza – a été la goute d’eau de trop dans un vase déjà bien rempli […]