Un blog de marque pour animer et fédérer une communauté ?
  • 1
  • 6

Vous allez trouver cela certainement bizarre qu’un blogueur critique l’usage d’un blog dans une démarche de dialogue. Deux choses que je souhaite préciser en préambule :

  • Je ne parle ici que des blogs de marques et à aucun moment de blogs de CEO ou de blogs “media” ou “métier” (comme par exemple, un blog d’agence de communication).

  • Je me base sur une étude US de juin 2008 de Forrester Research : How to derive value from B2B blogging ?

J’ai quelques exemples en tête, tous bien différents, et je me pose la question de savoir si le blog de marque est un outil adapté pour fédérer une communauté. Au départ, je trouvais ce type d’action intéressante car elle semble donner aux lecteurs la vision transparente d’une entreprise à l’opposé d’une communication commerciale. Mais les derniers exemples de blogs de marque que j’ai en tête, me laisse penser que le blog de marque ne peut être utilisé comme un outil seul et  qu’il doit être intégré dans une vision communautaire et de dialogue plus large.

Les trois arguments qui m’ont amené à cette conclusion sont :

  • La discussion n’est pas ouverte mais restreinte aux seuls commentaires sur un sujet précis sur lequel la marque a précédemment publié un article.

  • Il n’y a finalement que peu de commentaires par article. L’interactivité semble donc plutôt faible.

  • Une communauté a besoin de s’exprimer et avant de prendre la parole, une marque doit écouter. Le blog de marque est le contraire : la marque parle d’abord puis les lecteurs réagissent, dans un modèle, en somme proche de la communication classique.

  • Le seul moyen d’interaction est le commentaire, ce qui limite les modes des participation possibles (même si les commentaires vidéos via Seesmic sont désormais possibles et intégrés sur certains blogs US et francophones

Le blog de marque peut être un outil pertinent pour diffuser un contenu plus éditorial que celui qui est généralement diffusé sur le site institutionnel de la marque. Par contre, pour être pertinent, le blog de marque doit être un outil à intégrer dans une dimension communautaire plus vaste, permettant véritablement aux clients de s’exprimer et de dialoguer avec la marque.

Pour reprendre des données de l’étude dont je vous parlais dans les premières lignes de cet article.

  • 25% des blogs des 500 plus grosses entreprises (selon le classement Fortune), selon Forrester Research, sont “ennuyeux, inintéressants et ne stimulent pas le dialogue”.

  • 70% de ces blogs ne parlent uniquement de l’activité de l’entreprise, ce qui témoigne d’un manque d’ouverture des sujets alors que les consommateurs souhaitent réagir sur des thématiques plus vastes.

  • 56% se contentent seulement de republier des communiqués de presse et des informations publiques (disponibles sur des sites spécialisés ou médias).

Que peut-on tirer comme enseignement ?

  • Certaines marques ne font que suivre la tendance sans être véritablement accompagnées dans leur stratégie d’utilisation des médias sociaux. Certes, mettre en place un blog coûte peu à la marque, mais encore faut-il avoir une stratégie pertinente d’utilisation au risque d’avoir une simple réédition sous un format actuel de la classique rubrique “Communiqués de presse” des sites institutionnels.

  • Lorsque l’on souhaite véritablement passer au dialogue, les utilisateurs ne se contentent plus seulement d’un blog. En ça, un blog ne remplace pas une plateforme de dialogue en ligne où la remontée des informations est plus riche, plus engageante et plus vaste. Pour autant, comme le prouve l’exemple de DELL, mettre en place une plateforme de suggestion en ligne n’est pas contraire à avoir un blog. Le blog sert à la marque à relayer des informations exclusives sur les prochaines nouveautés ou actualités de la marque. La fréquence de mise à jour est régulière et représente donc une source d’information plutôt qu’une plateforme d’échange.

Pour reprendre un article de récent de Fred Cavazza (Ne confondez plus communautaire et social) c’est là toute la différence entre un outil social et un outil communautaire.

Dell + Social Media = 2 vidéos pour mieux comprendre leur stratégie
  • 1
  • 5

Si vous avez l’habitude de lire ce blog, vous savez que je parle régulièrement de Dell et son utilisation des médias sociaux. Mais, il faut bien le constater que outre-Atlantique, le constructeur informatique texan est aujourd’hui une véritable référence en ce qui concerne son utilisation des médias sociaux. Que ce soit en terme d’innovation, de communication, d’écoute/échange / dialogue, de mise à disposition d’outils participatifs, il faut bien constater que le dispositif mis en place est plutôt une belle réussite en terme d’image de marque et d’ouverture à la contribution et participation des clients (cf : Connaissez-vous Digital Nomads de Dell ?).

Je vous propose deux vidéos pour en savoir plus sur cette utilisation par Dell des médias sociaux. La première de Andy Lark, Dell’s VP Global Marketing, date déjà de quelques mois et j’avais déjà eu l’occasion de la présenter dans Pourquoi Dell est passé au Social Media ?

La seconde est intéressante car elle explique comment Bob Pearson, Dell’s VP Communities & Conversations (je ne connais pas encore de grandes société françaises qui a ce genre de poste ou de profil chez elles), pense qu’en période de crise, les médias sociaux deviennent encore plus importants.

Source : Jeremiah Owyang, Executive Video Interview : Why Dell continues to use Social Media

Je suis totalement dans cette vision pour les raisons suivantes :

La transparence en politique passe-t-elle par Internet ?
  • 1
  • 6

Vous voyez le mot “politique” dans le titre et vous vous dites, ils vont encore nous parler de Barack Obama et sa stratégie Internet et vous n’aurez pas tort. Mais ce qui m’intéresse ce coup-ci ce n’est pas moins le dispositif de présence et d’utilisation des médias sociaux mis en place par le candidat démocrate pendant la campagne (cf : Barack Obama + Social Media + E-commerce = Promouvoir et fédérer et Barack Obama – une victoire pour le Social Media Marketing ?), mais bien ce qui est fait depuis son élection à la présidence.

Même si l’une des particularités du système américain veut que le nouveau président élu ne prenne ses fonctions que le début d’année suivant son élection, celui-ci occupe déjà fortement le terrain médiatique. Pour s’en convaincre, il suffit de voir il y a quelques jours le fait que le G20 avait tout de suite moins d’intérêt politiquement et médiatiquement sans la présence du nouveau président élu américain.

Je vous rassure, le sujet de mon article n’est pas là sur la l’utilisation d’Internet comme arme politique pour rendre sa politique et ses actions transparentes. Je m’explique plus en détail par quelques exemples. En effet, depuis son élection, Barack Obama, dans l’utilisation qu’il fait d’Internet, souhaite se montrer transparent et totalement ouver :

  • Diffusion des photos du soir de l’élection sur FlickR : vous pouvez les retrouver ici si vous ne les avez pas encore vues.

  • Message de remerciement sur son site Internet et par e-mail : ca semble bête mais là en moins de 24 heures, chaque personne qui a soutenu le candidat démocrate sur son site Internet ne pouvait pas se sentir oublier. A noter également que les autres outils de communication comme le blog officiel ne s’arrête pas à la fin de la campagne mais restent des outils de communication qui seront sans nul encore plus utilisés et suivis dans les prochains mois.

  • Utilisation de Youtube – une vidéo chaque semaine : je trouve l’initiative intéressante mais j’aurai largement préféré un livecast (sur Youtube Live par exemple) hebdomadaire d’une conférence de presse ou le fait de répondre en direct à des contributions d’internautes, ce afin d’ouvrir le dialogue plutôt que de seulement passer un message.

  • Création du site officiel du président élu Change.gov : sans attendre sa prise de fonctions, Barack Obama envoie un message fort en montrant qu’ils suit de près l’actualité US et internationale et présente déjà ses plans d’actions.

Vous l’aurez compris toutes ces actions alors que Barack Obama n’a pas encore pris officiellement ses nouvelles fonctions ne font que renforcer le sentiment de transparence.

Je suis sûr que ces actions ne sont pas sans vous rappeler des actions intéressantes menées par exemple par le Premier Ministre Britannique que je vous avais présentées dans Social Media + Politique + Angleterre = dialoguez avec le Prime Minister.

Comme une marque, il est intéressant de voir que l’équipe du nouveau président a compris l’enjeu des médiais sociaux pour au délà de seulement communiquer, fédérer et animer les citoyens américains à participer à la politique de leur pays. Mais comme toute marque, elle ne doit pas oublier que nous sommes également à l’ère de la tyrannie de la transparence

Youtube Live: le 22 novembre Youtube fait son festival des UGC
  • 1
  • 2

Le 22 Novembre Youtube célèbre en live ses meilleurs contributeurs, une sorte de “Festival du User Generated Content”.

Concrètement le Youtube Live est le  premier grand évènement en live orchestré et diffusé par Youtube en streaming. Le direct se déroulera depuis San Francisco à partir de 17H, heure locale. Il réunira principalement des “Youtube born Star”: Chanteurs, danseurs, guitaristes, artistes underground, buzzer etc… mais aussi des artistes confirmés comme Will.i.am des Black Eyed Peas qui s’est fai remarqué avec le clip YES WE CAN pour Obama,  ou encore Akon et Joe Satriani.

A noter que l’évènement est sponsorisé par 4 partenaires officiels qui disposent de leur propre page Youtube: LionsGate, Guitar Hero, Virgin America..et mon petit chouchou: Flip Video (mini camera video super simple qui permet de publier des videos directement sur Youtube et qui cartonne outre atlantique…totalement geek, donc indispensable :-) !!!

Personnellement, je trouve cette initiative vraiment interessante, et surtout totalement dans l’air du temps…Et puis c’est un juste retour des choses de la part de Youtube  vis à vis de ceux qui font son audience ;-)

A Samedi donc, devant votre écran de télévision, d’ ordinateur pour le live !!!

Médias sociaux et publicité sont-ils compatibles ?
  • 1
  • 8

En voilà une grande question à laquelle les plus grandes plateformes sociales tentent de répondre tant bien que mal. Et pour le moment c’est plutôt mal car les initiatives réussies sont plutôt rares.

Explication de cette incompatibilité : “les médias sociaux sont des plateformes d’interaction et de rencontre, pas de contenu et de publicité“. Pour vous en convaincre, regardez des plateformes comme Facebook ou Twitter : il y est uniquement question d’échange, il n’y a donc pas de place pour la publicité.

Deux billets très intéressant illustrent ce point de vue : Advertising through consumer-generated media – is it a futile attempt to hijack conversations? et Social Media Is NOT Media. Les avis des deux auteurs convergent : n’essayez pas de toucher vos cibles avec des messages publicitaires unidirectionnels mais essayez plutôt d’initier un dialogue. Autre enseignement très intéressant de ces articles : “Dans ‘Médias sociaux‘ il y a ‘Média‘ hors par définition un média est quelque chose que vous pouvez acheter ou vendre. De ce fait, est-ce que la vidéo d’une adolescence qui raconte sa rupture avec son mec est un support que l’on peut vendre à des annonceurs ?

Dialogue, c’est le maître mot sur ces plateformes où l’on échange librement et où toute tentative d’intrusion maladroite est immédiatement sanctionnée.

Autre billet intéressant à lire sur ce sujet : Understanding and Aligning the Value of Social Media, où l’auteur nous livre une série de conseils plein de bon sens :

  • Soyez transparent ;
  • Soyez vous-même ;
  • Ne cherchez pas à vendre ;
  • Intéressez-vous aux autres, écoutez-les ;
  • Soyez patients.

Rien de très neuf dans cette approche, mais ça fait toujours du bien de le répéter.

Human Network, plateforme participative autour de l’impact des technologies
  • 1
  • 3

Lorsque l’on parle de plateforme de dialogue mise en place par une marque, on peut imaginer une stratégie de co-design d’un futur produit ou l’amélioration en cours de vie d’un produit (DellIdeaStorm), mais aussi de stratégie d’animation de communauté (Equideow de Owlient qui a plus d’1 million de contributions sur une plateforme à destination de l’Allemagne, de la France et des utilisateurs anglo-saxons), ou encore de dialogue corporate (communication, image de marque et fidélisation) entre une marque et ses clients (Opinions et Débats de SNCF). Mais l’un des cas que je trouve également pertinent c’est celui de placer la marque comme caution de l’animation d’une communauté autour d’un thème “dépassant” le simple cadre de l’activité de l’entreprise.

La marque se place alors dans les deux rôles dont je vous parle souvent qui sont ceux de “facilitateur” et de “animateur” (cf : La marque, un facilitateur et non plus seulement un diffuseur)

Le cas de la plateforme Human Network que nous (Feedback2.0) venons de lancer dernièrement avec Ogilvy Interactive se place totalement dans cette lignée.

cisco.png

Via notamment la voix d’un animateur externe à la marque (Versac), la marque, en l’occurence Cisco, souhaite communiquer mais également être à l’initiative d’un débat public autour de l’impact des technologies sur nos vies. C’était également dans une optique proche que nous avions lancé il y a déjà un an la plateforme Norton Café (de Symantec) où Symantec était la marque caution autour des échanges entre les internautes sur les thème de la sécurité informatique.

Pour en revenir à la plateforme participative Human Network, celle-ci a également un volet TV puisque chaque samedi de 19 / 20h une émission en direct sur BFM.tv, Partageons nos idées, avec des invités en plateau et des invités internautes via webcam participent et échangent autour de thème de la semaine qui est également débattu avant, pendant et après sur la plateforme Human Network. Encore un exemple pertinent de passerelle possible entre les différents médias.

A noter que c’est la deuxième année que Cisco met en place cette opération (voir par exemple cette interview par JM Billaut sur l’opération menée en 2007).

Je vous invite donc à venir échanger et participer sur la plateforme

Le Jeudi 20 Novembre c’est la Fête de la couleur !
  • 1
  • 1

J’aimerais vous parler de la Fête de la Couleur qui se déroulera ce Jeudi 20 Novembre, pour 3 bonnes raisons ;-)

1ère bonne raison: Une grande cause pour l’enfance !

La fête de la couleur dans les écoles

La fete de la couleur dans les écoles

C’est une grande cause qui me touche personnellement (j’ai 3 enfants), et cet évènement qui a pour but de mettre le focus sur la Journée Internationale des Droits de l’Enfance le 20 Novembre donnera l’occasion de recueillir des fonds par l’UNICEF pour aider au financement des écoles en Casamance dans le sud du Sénégal. A cette occasion de nombreuses animations sont organisés et je vous propose de vous rendre sur le site de la Fête de la Couleur pour participer à votre manière !

2ème bonne raison: Un vrai bel exemple d’efficacité des Social Media

Cette action caritative est une initiative d’Hermès qui réunit de nombreux partenaires/mécènes et que nous (Le Public Système) avons eu la chance de piloter depuis son démarrage sur l’ensemble des canaux de communication.
Nous avons donc vécu de l’intérieur le rôle essentiel de la dimension communautaire web dans l’émergence et le buzz de l’évènement.

Cela s’est fait en 3 temps:

Dans un premier temps, il a eu la générosité de David Abiker, journaliste et blogueur qui a eu la gentillesse d’animer un blog évènementiel dédié à la Fête de la Couleur et dont l’objectif est de relater au jour le jour l’avancement du projet.

Dans un second temps, il y a eu la création d’un site évènementiel, en partenariat avec AM-PM et la présentation de l’évènement en avant-première aux journalistes lors d’une conférence de presse.

Puis dans un 3ème temps, il y a eu le buzz réalisé sur cette opération qui s’est fait principalement par l’intermédiaire de David Abiker qui a “planté quelques graines” de-ci, de-la, en comptant sur la bonne volonté de la communauté…qui a été elle aussi très généreuse :-).

Des 10aines de blogs ont relayé l’informationLa liste est mis à jour régulièrement sur le blog, en particulier ici

Et en 3 jours à peine, l’évènement est remonté en top list des moteurs de recherche, et cela sans un seul investissement publicitaire.

3ème bonne raison: Contribuer au Buzz pour cette belle et noble cause !!!

C’est sans doute, la meilleur raison, plus nous serons nombreux à diffuser cette information, plus l’évènement rejaillira dans les medias, sur le web et dans le coeur des gens.

Je vous invite donc à relayer cette bannière sur votre blog…

La Fête de la Couleur
Recommandé par des Influenceurs

….afin que le 20 novembre, le web des communautés et des social media prenne des couleurs, celle de l’enfant qui sommeille sans doute encore en vous !

Bruno CLEMENT – Membre de la tribu des Coloriés

Ping.fm + Yahoo! Pipes = Tarpipe
  • 1
  • 2

Gérer son activité sociale sur le web peut rapidement être très chronophage, surtout si vous êtes un minimum actif (blog + partage de photos + vidéos + liens + tweet…). Autant il existe des services simples pour agréger vos publications (à l’image de Friendfeed) autant il est nettement plus complexe de gérer ça dans l’autre sens : publier sur plusieures plateforems en même temps.

C’est là où des services comme Ping.fm ou Pixelpipe prennent tout leur intérêt. Le problème c’est que ces services sont tout de même assez limités et c’est là où Tarpipe rentre en scène. Pour faire simple il s’agit d’un atelier de gestion graphique de vos flux sociaux.

L’intérêt de ce service est de vous permettre de gérer vos flux d’activités sociaux (billets et tweet publiés, photos et liens partagés…) dans un environnement graphique qui n’est pas sans rappeler Yahoo! Pipes :

L'atelier de gestion des flux sociaux de Tarpipe

Cet outil offre ainsi un niveau de sophistication jamais proposé jusqu’à présent avec la possibilité de définir des règles complexes : récupérer les emails envoyés à telle adresse et les republier sous forme de tweets sur différentes plateformes (Twitter, Plurk, Jaiku), partager une photo sur différents services (FlickR, Photobucket…) à partir de la pièce jointe d’un email…

Bref, c’est le paradis du social user sans une seule ligne de code. Au premier abord le service a l’air complexe mais les règles sont assez simples à mettre en oeuvre et le service supporte même les microformats.

Il ne manque plus qu’une version premium avec une couche de “social analytics” pour les marques qui souhaitent faire du brandstream micro management ?

(via RW/W)

Nokia lance Friend View, son réseau social local
  • 1
  • 9

C’est la semaine dernière que Nokia a lancé via son labs un nouveau réseau social local : Friend View. Nous parlons bien ici d’un réseau social LOCAL, donc qui ne rentre pas (trop) en concurrence avec Mosh (un autre réseau social lancé par Nokia).

NokiaFriendView.jpg

Ce service repose sur 3 fonctions de base :

  • Indiquer à vos proches où vous êtes (géolocalisation via GPS ou triangulation) et ce que vous faites / ressentez (via micro-blogging) ;
  • Se renseigner sur des lieux à proximités (restaurants, bars…) grâce aux recommandations et commentaires de la communauté ;
  • Organiser des RDV spontanés avec vos proches (dans un lieu public ou non).

Plus d’infos ici : Nokia Friend View via Beta Labs, sinon tout est expliqué ici :

Le service est donc très intéressant sur le papier avec en prime une bonne complémentarité avec la version web, mais doit faire face à une concurrence très rudes de la part de services déjà établis comme DodgeBall, BrightKite, LooptMoximity ou encore de services français comme DisMoiOù ou Webcity. Pour le moment ce service n’est disponible que sur la plateforme Symbian (propriété de Nokia, cf. Rachat de Symbian par Nokia : le monde du mobile à nouveau bouleversé) et ne semble pas bénéficier de l’héritage de Plazes (racheté en début d’année : Germany’s Plazes Acquired By Nokia).

Visiblement les premières impressions sont plutôt mitigées (First Impression Of Nokia Friend View) mais nous pouvons faire confiance à Nokia et à sa force de frappe pour faire rapidement évoluer ce service. LA grande question reste maintenant de savoir d’ici quand ce service sera disponible sur les autres plateformes (Windows Mobile, Android, Blockberry et surtout iPhone).

(via Techcrunch)

Barack Obama – Une victoire pour le Social Media Marketing ?

YES WE CAN !
Et si ce slogan, désormais historique, devenait aussi le symbole de l’efficacité des medias sociaux pour agir sur l’opinion, et j’oserais dire aussi sur le business, si en croit les millions de Dollars récupérés via Internet pour soutenir Obama ?

Sans nul doute, la stratégie web d’Obama totalement orientée vers les medias sociaux a été payante, et fait office à mon sens de cas d’école.

A l’origine de cette formidable machine de guerre, Chris Hugues, l’un des co-fondateurs de Facebook qui lorsqu’il a rejoint l’équipe d’Obama déclarait:

“This is a huge opportunity to see how social tools can work. It’s a great test of the technology.” – Chris Hugues

Force est de constater que le test à été plus que probant ;-)

Et je vous propose de faire un petit état de l’art de ce best practice:

Au coeur du système le site www.mybarackobama.com

un site a vocation communautaire, qui permet à chaque membre d’organiser sa propre campagne et d’être un parfait Social Media Ambassador ” pour Obama et dont  les principales fonctionnalités sont expliqués dans cette video:


OBAMA EVERYWHERE; Une présence active dans la plupart des réseaux sociaux:

Là aussi la stratégie est sans faille, facebook, Myspace, twitter, flickr, linkedin etc…les moindres recoins du monde des médias sociaux ont été explorés avec à chaque fois de vrais succès d’audience: 2 millions d’amis sur FaceBook, 100 000 follower sur twitter, plus de 17 millions de videos vues sur la page perso Youtube…

L’accès mobile n’a évidemment pas été oublié avec en particulier un accès Iphone Apps:
Car quand on parle de communauté, s’il y en a une très présente sur le web social mobile en ce moment, c’est bien celle des possesseurs de l’iphone.

Obama s’est aussi intéressé aux fans de jeux de videos, avec notamment une présence publicitaire dans plus de 18 titres dont  Burnout Paradise, Guitar Hero 3 et NBA Live 2008

Côté Widget & goodies electronique, également les choses n’ont pas été faites à moitié:
avec des 10aines de buddy icons, logos, screensaver,  widgets, etc…disponibles

Get the Barack Obama: Latest Video widget and many other great free widgets at Widgetbox!

Enfin, last but not least…N’oublions pas la dimension “e-business” du site amiral  www.barackobama.com:
qui a lui seul aurait permis de récupérer 100 Millions de USD sur le mois de Septembre, car c’est là aussi le coup de génie de cette campagne. En capitalisant au maximum sur les dons par Internet (via CB ou même google checkout) , Obama a pu se récupérer une cagnotte énorme à coup 15 ou 20 USD !

Et pour finir cette article sur une note un peu humoristique…et parce qu’aux US le Business continue quoi qu’il arrive, je vous invite à profiter des SOLDES de la boutique Obama avec de superbes Tee-shirt à -50% !!!

profitez-en, certains articles se revendent déjà prix d’or sur E-bay !

J’espère que cet petite revue de ” la marque numérique” OBAMA vous aura intéressé..N’hésitez pas à me faire part de vos remarques, retour d’expérience sur le sujet.

et surtout n’oubliez pas, que désormais, à la question:

“Pouvons-nous mettre en place des actions efficaces avec les medias sociaux ? “
…la réponse est: “YES WE CAN !”