Sélectionner une page
string(416) "
MédiasSociaux.fr Le blog de MediasSociaux.fr Autres Sujets Les établissements financiers et les IA
"
Réseaux Sociaux
MédiasSociaux.fr Le blog de MediasSociaux.fr Autres Sujets Les établissements financiers et les IA

Les établissements financiers et les IA

22 Sep 2018

L’IA, ou Intelligence Artificielle, est un des progrès phénoménaux de ces dernières décennies. Sur ce, son usage témoigne de la grande évolution à laquelle la société fait face. Mais qu’en est-il pour les banques ? Pour Nicolas Sekkai, Président d’IBM France : il faut voir l’IA comme un catalyseur de transformation des banques.

Les banques ne doivent pas s’arrêter au premier plan de la conception et de l’usage de l’IA. Effectivement, elles doivent se lancer dans la personnalisation des Intelligences Artificielles. Du point de vue de Nicolas Sekkai : elles se doivent également de réinventer la façon dont elles passent d’une culture « produit » à une « expérience client ». Il faut donc assurer une bonne transition et laisser le temps aux clients de s’adapter.

L’influence de l’IA sur le domaine bancaire

Après l’automatisation des procédés bancaires, dans les banques, mais aussi dans les entreprises, vient l’assimilation des IA dans le monde de la finance. Assignée au conseil client, l’IA dispose des capacités qui lui permettent de faire des actions répétitives et précises. Opérationnelle et plus avantageuse en matière de coût, les IA font concurrence à la main d’œuvre humaine qui s’avère être moins rapide et plus chère.

Pourtant, le but des directeurs financiers est d’optimiser leurs résultats avec la récolte exceptionnelle de données faites par les Intelligences Artificielles. La banque suit donc le cours de l’évolution informatique et se munit des équipements requis pour pouvoir obtenir des données sécurisées et faibles.

La nécessité de rester concurrentiel les oblige ainsi à réviser leur stratégie, étant donné la menace croissante des géants du web, selon Detective Banque. Pour les banques Américaines, une alliance a même été constatée avec les Géants du web tels qu’Amazon avec JP Morgan et Berkshire Hathaway, Apple et Goldman Sachs, Facebook Messenger et Citigroup…

Automatisation et IA

Favoriser l’automatisation des services bancaires et faire évoluer leur qualité générale est faisable si on se concentre sur l’IA. La mise en application de ces procédés rend en effet plus attractive les chiffres d’affaires par rapport à l’adoption des méthodes dites traditionnelles.

Environ 512 milliards de dollars serait le gain à ramasser jusqu’en 2020 avec l’exploitation des automates et de l’IA. Les statistiques ont aussi confirmé cette évaluation : Automatiser le secteur bancaire permettrait à la banque de réaliser 10 à 25 % d’économies et en combinant cette action avec l’IA, cela s’élèverait jusqu’à 30 à 50 % d’économies !

Rapport entre automatisation, IA et chiffre d’affaires

Si l’usage de ces avancées technologiques permet de faire des économies, il pourrait également permettre des hausses de chiffres d’affaires. 35 % des sociétés questionnées ont effectivement constaté une hausse de leur CA de 2 à 5 % suite au déploiement de l’automatisation.

Difficulté d’intégration de l’IA dans les entreprises

Après étude, le nombre d’entreprises qui investit dans l’IA semble être assez faible par rapport aux avantages qui ont pu être énumérés. Il a été démontré qu’une entreprise sur dix seulement a tenté l’expérience. La raison ? Théoriser sur papier, discuter entre collaborateurs de la stratégie semble être une chose aisée, mais l’appliquer est une autre affaire…

La difficulté relative de cette pratique est conséquente si on ne parle que de la technologie en elle-même ou des ressources humaines qualifiées pour son application. 43% des entreprises confessent en effet leur incapacité à mettre sur pied une stratégie saine :  41 % manquent d’arguments pertinents pour inciter leurs dirigeants à se lancer dans l’aventure.

Cette révolution, qui a du mal à se mettre en marche, a d’ailleurs été comparée aux révolutions automobiles par Jose Ordinas Lewis, directeur du centre d’automatisation robotique chez Swiss Re.

Les banques Françaises et les IA

Dans la course à l’IA, les banques françaises sont listées comme les retardataires parmi les Pays de l’Union européenne. Ceci dit, seulement 7% des établissements financiers Français ont testé l’IA à grande échelle. Comme toutes les entreprises qui l’ont adopté, ils essayent de percer dans tous les domaines avec cette intelligence pour rendre leurs activités encore plus bénéfiques.

A lire aussi : Nos banques se convertissent aussi à l’Intelligence Artificielle

Ainsi, les ressources humaines spécialisées dans ce cadre deviennent des denrées rares. C’est sur ce plan que les Français tentent de mettre en place une stratégie IA efficace. La banque en ligne Orange Bank a su par exemple se faire une place au soleil avec l’IA !