Sélectionner une page
string(407) "
MédiasSociaux.fr Le blog de MediasSociaux.fr Inbound Marketing Utiliser Facebook en 2018 pour les annonceurs
"
Réseaux Sociaux
MédiasSociaux.fr Le blog de MediasSociaux.fr Inbound Marketing Utiliser Facebook en 2018 pour les annonceurs

Utiliser Facebook en 2018 pour les annonceurs

27 Sep 2018

Avec ses 2,2 milliards d’utilisateurs, Facebook est devenu incontournable dans une stratégie de communication digitale. Et comme il est gratuit et le restera, il faut bien que quelqu’un paie. Les équipes de Zuckerberg ont ainsi choisi les entreprises et marques commerciales pour qu’elles paient à la place des utilisateurs.

Ce n’est pas pour rien que l’entreprise a généré plus de 40 milliards de chiffre d’affaires en 2017. Pour augmenter ce chiffre, le 11 janvier dernier, Facebook a annoncé une modification importante de son algorithme. Elle impacte sur la manière de communiquer sur la plateforme. Voici en détails les conséquences de ce changement.

Place à la famille et aux amis

C’est désormais officiel, la page d’accueil de Facebook donnera la part belle aux publications des amis ou de la famille. Une manière pour le plus grand réseau social d’encourager les interactions et les rendre plus significatives pour les utilisateurs. Résultat, pour les pages et contenus publics, on a une diminution voire une perte totale de visibilité, à moins bien évidemment de sortir le portefeuille.

Raison à cela, Facebook est destiné avant tout aux personnes, les médias n’y ont pas leur place. Mais encore, selon des études universitaires, le bien-être s’acquiert en échangeant avec des personnes qui comptent. Et enfin, le réseau social veut donner de moins en moins de place aux vidéos et autres contenus publics derrière lesquels on reste le plus souvent passifs.

C’est la troisième fois que Facebook modifie son algorithme. Après avril 2015, puis juin 2016, le contenu de pages devient de moins en moins visible. L’objectif pour la plateforme est d’encourager les échanges à travers les groupes par exemple ou encore mettre en avant les contenus qui génèrent des conversations entre utilisateurs.

Un nouvel algorithme

Ce nouvel algorithme va prédire les publications qui vont nous inciter davantage à réagir. Plus il y a de réactions, plus ces publications vont être mises en avant dans le fil d’actualités de l’utilisateur. Cette prédiction se base sur des publications avec lesquelles on a réagi dans le passé. Une page commerciale sur laquelle le taux de réaction est faible aura donc peu de chance de passer, à moins de payer encore une fois.

Autre élément de calcul de cet algorithme, l’analyse deux poids deux mesures entre les interactions entre deux personnes et celles entre une personne et une page. Le ranking d’une publication entre deux personnes ou encore entre deux proches sera ainsi meilleur que celui d’une page. De même, la pertinence d’une publication est désormais basée sur les échanges, selon la longueur des commentaires par exemple.

Parmi les mesures prises également, l’amélioration des groupes Facebook prend de l’ampleur. Lieu de discussion et d’échanges par excellence, on se retrouve téléportés 20 ans en arrière, au temps où les forums avaient encore la côte.

A la quête du reach

Il est clair que pour une entreprise ou une marque, être présent sur Facebook sans être visible ne présente que peu ou très peu d’intérêt. Solution, la publication sponsorisée bien évidemment, mais encore…On sait également que les pages qui assurent un bon taux d’interaction avec leurs fans en subissent moins les conséquences. On peut aussi établir sa stratégie de ce côté en privilégiant la discussion et la création d’une communauté autour de soi.

Pour arriver à cet objectif stratégique, Facebook permet désormais aux marques de créer des groupes. C’est une opportunité qu’il faut saisir si on désire maintenir son reach et sa portée organique pour ne pas avoir à dépenser des euros pour sa publicité. Sauf que la gestion d’un groupe est chronophage, car il doit être axé autour d’un centre d’intérêt ou d’une cause et non de la représentation de l’entreprise, dont c’est le rôle de la page.

Un autre changement à opérer dans sa manière de communiquer sur Facebook est la publication de contenu interactif. Une page aura plus de chance d’attirer les échanges avec du live vidéo par exemple. Selon Facebook même, une vidéo live aura 10 fois plus de chances d’être commentée qu’une vidéo préenregistrée.

Pour alimenter une live vidéo, les idées ne manquent pas. On peut organiser des séances de questions réponses, faire des tutoriels ou faire découvrir l’intérieur de son entreprise aux abonnés. D’autres types de publications peuvent aussi être utilisées : les sondages, les articles ou encore les événements sont de bons moyens pour faire augmenter sa portée organique.