Sélectionner une page
string(394) ""
Réseaux Sociaux

Facebook, des applications à foison

20 Sep 2018

Le mobile est plus que jamais l’eldorado des géants de l’Internet, Facebook ne déroge pas à cette règle. Concrètement, le numéro un des réseaux sociaux a choisi de décliner ses services sous forme d’applications.

Véritable éditeur d’applications

Etre toujours plus près des utilisateurs….Facebook veut aller toujours plus loin dans cette logique et cela signifie des services déclinés en applications mobiles. En effet, le Smartphone est omniprésent dans le quotidien des utilisateurs. De nombreuses études tendent à le vérifier, révélant à quel point les Français sont attachés à leur mobile.

Les chiffres sont éloquents avec notamment 8 Français sur 10 qui utilisent tous les jours leur mobile, dont 68% un Smartphone. 80%  de l’usage des médias sociaux se fait sur mobile, 49% des Français utilisent leur mobile dans les transports en commun. Cela montre que les internautes passent beaucoup de temps sur leur Smartphone et qu’ils ont besoin d’applications pour faire régulièrement des micro-interactions.

L’application mobile de Facebook ne suffit donc plus. C’est dans ce sens que la firme californienne a décidé de détacher Messenger, le service Chat de l’application mère. Cette orientation s’est généralisée avec les autres services, dont Instagram pour la publication et le partage de photos et de vidéos, Messenger et WhatsApp pour la messagerie et la conversation. On se souvient également de Paper pour les publications d’articles, mais qui a finalement été abandonné.

L’art de se remettre en question

Facebook est maintenant beaucoup plus qu’un simple réseau social. Il est devenu une véritable plateforme sociale où les utilisateurs peuvent tout faire. Grâce à ce démantèlement, la firme gagne en réactivité et peut proposer de meilleurs services. Les équipes dans son giron peuvent ainsi faire évoluer rapidement les applications pour une exploitation plus efficace. On est donc loin des modèles trop chargés de MSN ou Yahoo. On peut penser que dans le futur, le réseau social déploiera une application dédiée aux jeux mobiles, une autre de localisation sur la base de sa fonctionnalité Nearby Friends ou encore une application de transfert d’argent.

Ce changement d’orientation montre une fois de plus la grande capacité d’adaptation de Facebook. La firme de Palo Alto fait preuve de réactivité. Bien que ce qu’elle fait n’a rien d’innovant en soit, elle s’attèle à suivre l’évolution des besoins des utilisateurs et investit en conséquence.

D’un autre côté, la multiplication des applications va élargir l’éventail de monétisation de Facebook qui, au lieu de monétiser en gros sur une même plateforme, opte pour plusieurs petits canaux. Quoi qu’il en soit, le modèle économique restera pratiquement le même avec les offres de ciblage publicitaire.

Toutefois, le réseau social devra faire face aux défis de la confidentialité et de l’exploitation des données personnelles qu’on lui reproche toujours. Récemment, Mark Zuckerberg a été entendu au Congrès américain, puis au Parlement européen à la suite du scandale Cambridge Analytica. Le fondateur du géant californien a reconnu que le réseau social doit faire mieux pour protéger la vie privée de ses utilisateurs.

Demande d'infos