Sélectionner une page
string(390) ""
Réseaux Sociaux

Facebook et Twitter, has been ?

17 Sep 2018

Le monde des réseaux sociaux n’est pas statique. Si Facebook et Twitter restent les plateformes les plus en vue, Instagram, Snapchat et Tumblr ont de plus en plus la côte chez les adolescents. Cette population est toujours intéressante à étudier pour avoir une idée des prochaines tendances.

Facebook, un réseau vieillissant

Les chiffres de Facebook ont de quoi impressionner, la plateforme de Mark Zuckerberg reste le leader incontesté des réseaux sociaux. Elle compte actuellement plus de 2 milliards d’utilisateurs dans le monde, mais le géant semble perdre de sa superbe, notamment chez les adolescents.

Plusieurs études montrent un désintérêt grandissant des jeunes pour Facebook. Le cabinet eMarketer est sans équivoque lorsqu’il annonce que la plateforme va de moins en moins attirer les 12-24 ans, mais est allé encore plus loin en indiquant que l’abandon du réseau social par cette population se fera à un rythme soutenu.

On sait alors que pour la première fois cette année, moins de la moitié des 12-17 ans utilisent Facebook une fois par mois. Le cabinet de poursuivre avec une prédiction de la baisse du nombre d’utilisateurs âgés de 11 ans et moins de 9.3% cette année. Cette baisse serait de 5.6% pour les 12-17 ans et de 5.8% pour les 18-24 ans. Au total, il devrait perdre 2 millions d’utilisateurs de 24 ans et moins.

A Teenager’s View on Social Media

Un article intitulé « A Teenager’s View on Social Media » en dit long sur la perception des différents réseaux sociaux par les jeunes. Il a été écrit par un jeune de 19 ans qui représente cette population ultra connectée. Ce qui se dit sur Facebook confirme la tendance du moment. Pour lui, il n’y a pas photo, Facebook est mort pour les ados dans la mesure où la plateforme est aussi celle des parents et des profs.

Il y a donc ce côté has been et embarrassant qui déplait aux jeunes. Toutefois, l’auteur a indiqué que s’inscrire est pratiquement une obligation. Seulement, les jeunes migrent rapidement vers les autres plateformes, avec en tête Instagram. C’est le grand gagnant du désintérêt de Facebook. Cette plateforme a le mérite de proposer un contenu de qualité et son côté anonyme est fortement apprécié. Par ailleurs, on note également l’absence de liens dans les publications.

L’autre grand gagnant et qu’on cite souvent comme le principal challenger de Facebook auprès des jeunes est Snapchat. Cette plateforme a tout pour séduire les ados. Très visuelle, elle offre aussi une grande liberté aux utilisateurs dans la mesure où les publications disparaissent au bout de quelques secondes. Par ailleurs, il est possible de suivre quelqu’un sans en être l’ami. Mais le principal atout de Snapchat est l’absence d’adultes, permettant ainsi aux ados de se comporter plus librement.

Puis, il y a Tumblr qui est surtout perçu comme un réseau pour les créatifs. Le côté anonyme de cette plateforme est grandement apprécié. Par ailleurs, avec son positionnement élitiste, il séduit les jeunes qui veulent s’exprimer et s’inspirer.

Qu’en est-il de Twitter ? D’après l’auteur de l’article, les jeunes ne savent pas quelle attitude adopter. La plateforme est une énigme plus qu’autres choses chez les ados. L’auteur y a identifié trois comportements : Il a ceux qui se plaignent à longueur de temps, ceux qui veulent démontrer une expertise et enfin ce qui sont là juste pour lire des tweets.

En d’autres termes, les jeunes recherchent la liberté sur les réseaux sociaux. Ils plébiscitent ainsi les plateformes qui leur permettent de publier sans se soucier des conséquences. La question de la confidentialité leur importe peu. Par ailleurs, les plateformes sociales mobiles sont particulièrement appréciées, c’est d’ailleurs un des forces de Snapchat.