Sélectionner une page
string(480) "
MédiasSociaux.fr Le blog de MediasSociaux.fr Inbound Marketing Optimiser naturellement ses publications Facebook à l’heure de la baisse du reach organique
"
Réseaux Sociaux
MédiasSociaux.fr Le blog de MediasSociaux.fr Inbound Marketing Optimiser naturellement ses publications Facebook à l’heure de la baisse du reach organique

Optimiser naturellement ses publications Facebook à l’heure de la baisse du reach organique

14 Mar 2019

Au fil des années, Facebook a baissé la portée naturelle des publications des pages. Une stratégie avant tout commerciale pour inciter les propriétaires de pages à sponsoriser leur contenu afin d’obtenir la meilleure portée possible. Comment alors l’optimiser pour la maximiser ?

Jouer avec les émotions pour créer de l’interaction

Faire rire ses abonnés, les attendrir, ou encore leur faire se poser des questions, voilà quelques astuces pour pouvoir atteindre le cœur de sa cible. Ce type de contenu qui privilégie l’émotion permet en effet d’augmenter les interactions avec sa page et incite à augmenter la portée naturelle ou organique. Une astuce simple, mais pourtant difficile à maîtriser. Dans ce sens, il faut privilégier différents supports tels que les textes, les visuels ou encore les liens. Chaque type de contenu doit pouvoir faire naître une émotion.

Se baser sur les Insights de Facebook

Facebook met à la disposition des community manager des outils afin d’analyser les statistiques de chacune de leur publication. Autant s’en servir afin d’optimiser son contenu et atteindre le maximum de personnes sans avoir à payer un sou. Grâce à cet outil de statistiques, on peut voir le type de format de contenu préféré des abonnés, les posts les plus commentés et partagé et ceux avec la meilleure portée naturelle.

Les vidéos directement postées sur Facebook

Une des choses que n’aime pas Facebook est certainement le fait de partager des vidéos provenant d’autres plateformes. On peut avoir produit la meilleure vidéo au monde, si elle est partagée via un lien au format YouTube par exemple elle aura beaucoup moins de succès. Ainsi, selon une étude du cabinet Quintly, les vidéos Facebook possèdent un taux d’engagement supérieur de 109,67% à celle provenant d’une plateforme comme YouTube.

Publier au bon moment et optimiser les boost de publication

Sur une plate-forme comme Facebook, il n’est pas nécessaire de publier de manière régulière. En effet, il y a des moments opportuns et un rythme à respecter en fonction de celui de ses abonnés. Toujours dans l’outil de statistiques de données de Facebook, on dispose de ce type d’informations par exemple lorsque les abonnés sont en ligne.

Évidemment, pour outrepasser la portée naturelle, on peut choisir de booster ses publications en les sponsorisant. La règle veut qu’il soit préférable d’attendre au moins 24 heures pour booster une publication.