Sélectionner une page
string(442) "
MédiasSociaux.fr Le blog de MediasSociaux.fr Inbound Marketing Réseaux sociaux : À quoi s’attendre prochainement ?
"
Réseaux Sociaux
MédiasSociaux.fr Le blog de MediasSociaux.fr Inbound Marketing Réseaux sociaux : À quoi s’attendre prochainement ?

Réseaux sociaux : À quoi s’attendre prochainement ?

23 Sep 2018

En bon communiquant que nous sommes, nous suivons à la loupe les dernières tendances. Comme dans la mode, les réseaux sociaux changent et évoluent avec les années et les mois. Ils concernent non seulement les fonctionnalités, mais aussi des innovations technologiques qui ont chaque année leur succès. Voici un condensé des dernières tendances en matière de réseaux sociaux.

Facebook en veut à votre argent

Si Facebook est gratuit pour ses utilisateurs, ce n’est pas la même chose lorsqu’on veut s’y faire connaître. Le réseau bleu aux 2 milliards d’utilisateurs nous y avait préparé depuis longtemps et c’est désormais chose faite depuis le début de l’année. Pour y être visible il faudra payer.

Pour cela, deux termes doivent être connus : le reach organique et le reach payant

Pour les pages commerciales, c’est surtout le deuxième terme qui est le plus important. Pour que nos publications puissent être vues par un maximum de personnes, le portefeuille est d’usage. Ce n’est pas seulement Facebook qui s’y est mis, Twitter, Instagram et même Snapchat monnayent leur audience.

En ce qui concerne les publications organiques, il s’agit du même système, mais cette fois sans débourser un sou. Sauf que sans payer, les chances d’être visibles diminuent considérablement. Et qui dit diminution de la visibilité, dit obligatoirement baisse du taux d’engagement.

Sur Snapchat, la situation est bien plus grave puisque les publications des marques et des amis sont séparées. Afin d’y remédier, mieux vaut prévoir un budget publicitaire dédié afin d’optimiser les publications pour qu’elles apparaissent dans le fil d’actualités des abonnés. On peut bien évidemment alterner entre les publications sponsorisées et organiques.

Il est aussi de bon ton d’explorer de nouvelles pistes, surtout là où se trouve sa niche de marché. Et heureusement sur les réseaux sociaux comme ailleurs, on peut multiplier les actions et les outils pour se faire connaitre auprès de son public.

L’heure est à la vidéo sur les réseaux sociaux

Un chiffre impressionnant à retenir sur les réseaux sociaux ? C’est certainement 20 milliards. Ce serait le nombre de vues quotidiennes qu’enregistrent des plateformes comme Snapchat, Youtube et Facebook réunies. Des sommets inégalés qui obligent les publicitaires d’aujourd’hui à se tourner vers ce format. Il faut dire que ce n’est pas sans raisons. Il est plus facile de regarder une vidéo plutôt que de lire un texte aussi clair soit-il. De même, une vidéo offre davantage de résultats que ce soit en termes d’engagement, de visibilité ou de déclencheur de vente.

Ainsi depuis le début de l’année, les réseaux sociaux misent tout sur les vidéos. Sur Facebook par exemple, on le voit de jour en jour, les vidéos sont de plus en plus mises en avant. Le réseau social prévoit même que son fil d’actualité sera à 80% constitué de vidéos d’ici un an.

L’avantage d’une vidéo est évidemment la proximité qu’elle crée avec les utilisateurs. Plus naturelle, plus instantanée, elle permet d’entrer au sein même de la structure qu’on suit sur les réseaux. Pourquoi même ne pas le dire clairement, une marque devient plus transparente et sincère en utilisant ce type de format ?

Autre avantage, pour publier une vidéo sur les réseaux sociaux, il n’est pas obligatoire de maîtriser les arcanes de ce métier. Des outils simples et pour la plupart efficaces existent sur les plateformes afin de nous simplifier la vie.

Les livres, les stories, les vidéos type « coulisses d’entreprises » suffisent largement à produire et diffuser du contenu. A chacun de s’adapter et de proposer quelque chose de suffisamment innovant pour non seulement renforcer sa communication, mais aussi trouver de nouveaux prospects.

Il va sans dire que 2018 est l’année de la vidéo. Et si vous n’avez pas encore franchi le pas, autant créer dès maintenant votre page sur Youtube pour augmenter votre visibilité.

Les influenceurs en tête de liste

D’après l’étude américaine « Linquia 2017 », plus de 86% des professionnels du marketing font appel à ce qu’on appelle les influenceurs. Ces personnes, qui ont su construire autour d’eux une communauté engagée, sont devenues en quelques années de véritables gourous des réseaux sociaux. Chacune de leurs publications peut générer des milliers de likes, de partages, de « Retweets » ou autre action.

Même si au final ils existent depuis la nuit des temps grâce aux nouvelles technologies, ils se sont multipliés. Partageant leur expérience à leurs abonnés, ils sont considérés comme des leviers majeurs pour la communication et le marketing des entreprises.

Autant alors en profiter et nouer avec eux des partenariats sur la durée. Il peut s’agir par exemple d’une vidéo sur Youtube, d’un post sur les réseaux sociaux, d’une bannière sur leur blog…On peut également transformer une de ces personnes en de véritables ambassadeurs de marque. Pour l’entreprise, les résultats escomptés sont la visibilité offerte, l’image, mais aussi et surtout l’augmentation du chiffre d’affaires.

En 2018, les influenceurs se sont surtout diversifiés. Ils ne se cantonnent plus à des secteurs précis comme la mode ou la beauté, on les retrouve dans des mondes auparavant peu ou pas touchés. Cette année également, plus besoin de se tourner vers les gros comptes qui carburent à plus de 100 000 abonnés. Les micro-influenceurs avec leurs 1 000 à 10 000 abonnés ont la côte et cerise sur le gâteau, ces personnes privilégient la découverte d’endroits ou d’activités à proximité en misant local. Autant alors en profiter !

Pour cela, rien de plus simple puisque tout se fait sur la base de partenariats en échange bien évidemment d’une contrepartie. On choisira bien sûr une personne qui correspond à son image, à sa cible et surtout à ses valeurs. Des outils de suivi devront aussi être mis en place afin de s’assurer du bien-fondé de l’opération.

Pour jauger de l’efficacité d’une telle méthode, une étude Tapinfluence – Nielsen Catalina Solutions évoque que grâce à ce type de partenariat, on obtient un retour sur investissement 11 fois supérieur comparé aux campagnes digitales traditionnelles.