Sélectionner une page
string(440) "
MédiasSociaux.fr Le blog de MediasSociaux.fr Inbound Marketing Comment les Social Analytics se sont imposés comme des outils incontournables
"
Réseaux Sociaux
MédiasSociaux.fr Le blog de MediasSociaux.fr Inbound Marketing Comment les Social Analytics se sont imposés comme des outils incontournables

Comment les Social Analytics se sont imposés comme des outils incontournables

24 Oct 2011

Les réseaux sociaux ont désormais une place de premier choix dans le cadre d’une stratégie de communication. Qu’on soit une PME ou un grand groupe, assurer sa présence sur ces outils est devenu indispensable. Cette présence doit pourtant se montrer efficace notamment en termes de rentabilité. Pour assurer cette fonction, il est important de pouvoir mesurer son audience et son efficacité. C’est dans cette optique que les outils de suivi connus sous le nom de Social Analytics ont été lancés.

Les Social Analytics pour mesurer le ROI

Les Social Analytics sont des outils qui permettent de mesurer les interactions et l’engagement de vos visiteurs avec votre contenu sur les médias sociaux hors ligne comme en ligne. Ils sont la plupart du temps directement intégrés dans les offres d’écoute ou de gestion d’activités. En 2012, les solutions proposées par les médias sociaux étaient jugées peu suffisantes pour 78% des marketeurs en ligne.

Connaître grâce à ce type d’outils son audience permet d’affiner sa stratégie de communication en ligne. Une connaissance primordiale donc qui donne des données fiables et oriente son plan de communication. Car s’investir dans les réseaux sociaux, c’est consacrer du temps et allouer des ressources qu’il est important de rentabiliser. On parle alors de retour sur investissement ou ROI.

Au final, les données obtenues à travers les mesures vont aider à la prise de décision, mais aussi permettre de justifier les investissements effectués sur les médias sociaux.

Les réseaux sociaux et leurs outils intégrés

L’avantage des Social Analytics est qu’on les retrouve directement sur la plateforme qu’on utilise. En effet, parmi les plus populaires, Facebook ou Twitter, des outils suffisamment précis permettent de connaître la portée de ses publications ou d’avoir encore d’autres détails comme la période idéale pour publier.

Sur Facebook, dans sa partie Analytics, on retrouve ainsi une pléthore d’outils qui permettent de suivre à la trace et en chiffres l’activité de sa page. Dès 2012, le réseau social a compris l’intérêt de ce type d’outils et ne cesse depuis de le développer pour offrir la meilleure expérience aux contents managers.

En mai 2018, Facebook a rajouté des fonctionnalités supplémentaires afin de toujours mieux répondre à ces derniers. Les statistiques automatiques ont fait leur apparition permettant à l’annonceur d’avoir automatiquement des données comme l’évolution du temps passé sur le site ou encore l’évolution de la rétention par groupe d’utilisateurs.

Pour cela, il faut passer par l’outil Pixel qui doit être associé à son site internet. Depuis, il est aussi possible pour les annonceurs de mieux comprendre et d’analyser le parcours des utilisateurs. Pour cela, il suffit de servir de l’outil analyse de parcours. Une configuration est au départ nécessaire en créant un groupe de sources d’événements. De quoi permettre aux annonceurs de mieux identifier les canaux et parcours à l’origine d’une conversion.

Sur Twitter également, on dispose du même genre d’outil baptisé tout simplement Twitter Analytics. On peut y définir par exemple des KPI ou Key Performance Indicator qui vont permettre de mesurer les progrès atteints… S’y affichent également les informations sur chacun de nos tweets, le nombre d’impressions, d’engagements…

Google Analytics

Résolument précurseur dans le métier, c’est Google qui a été un des premiers a dégainé son service d’analyse dédiée. C’est un avantage certain qui lui a permis de prendre de l’avance et de mieux répondre aux besoins des annonceurs. Ils attendent en effet de ce type d’outils qu’ils puissent en utiliser les données pour les extraire afin de les consolider et les exploiter.

Très tôt, le géant américain a su imposer son moteur de recherche qu’il n’y a plus à présenter. En parallèle, des outils comme le PostRank ou encore d’autres dédiés aux réseaux sociaux comme SocialGrapple pour Twitter ont été racheté par l’entreprise. Le but est de renforcer son offre d’analyse de données.

Aussi évolué qu’ils soient, les outils de Social Analytics restent pourtant limités, tout simplement parce qu’il s’agit d’un monde en perpétuel mouvement. Ils sont d’une aide précieuse, même vitale puisqu’ils indiquent la voie à suivre et justifient les investissements. Toutefois, leur intérêt principal réside principalement dans le suivi de l’évolution des chiffres.