Sélectionner une page
string(437) "
MédiasSociaux.fr Dangers du Cloud E-commerce 500 milliards d'euros de trésorerie vont partir en Chine à cause d'Aliexpress fr
"
E-commerce
MédiasSociaux.fr Dangers du Cloud E-commerce 500 milliards d'euros de trésorerie vont partir en Chine à cause d'Aliexpress fr

Comment Alibaba Express en Français va détruire l’économie Française avant 2022

12 Juil 2018

Le monde du commerce, du E-commerce, du cloud, des médias sociaux est impitoyable,

AliExpress, la filiale internationale d’Alibaba.com, le géant Chinois du E commerce, dont le Chiffre d’Affaires est probablement plus important que celui d’Amazon. Dès sa création, sa zone d’activité était majoritairement concentrée sur le marché Chinois, c’est à dire 1,5 milliard de consommateurs.

Depuis lors, Alibaba cherche à s’implanter en Europe et en France, mais cette fois, ça y est, son premier entrepôt va ouvrir dans l’hexagone courant 2019.

AliExpress fr en Français : 2 conséquences catastrophiques pour la France

La catastrophique économique qui va s’en suivre est prévisible, car elle n’est qu’un simple processus économique facilement identifiable dès lors qu’on a un peu d’expérience dans le web et une bonne capacité d’analyse.

N’oublions pas les dangers du Web Marchand sur notre économie, mais analysons les 2 conséquences de l’implantation d’entrepôts AliExpress fr en France vont être les suivantes :

1- Important dumping sur les prix

La conséquence sera l’impossibilité pour nos industriels Français de résister face aux baisses de prix imposées par les fabricants Chinois. Les industriels et distributeurs Français vont tous déposer le bilan les uns après les autres, car les commerçants Chinois vendront en direct sur AliExpress.fr les mêmes produits que nos marques Françaises, mais à des prix défiant toute concurrence.

2- Le changement de canal de distribution va modifier la valeur des importations Chinoises

Alibaba fr va multiplier la valeur des importations Chinoises par 10 sans augmentation du volume des transactions. Les importations vont passer de 50 à 500 milliards d’euros par an, la France va vider son bas de laine en quelques mois et ne s’en remettra jamais.

Et pourtant, le processus est tellement prévisible depuis 20 ans que c’est incompréhensible que les dirigeants politiques, de l’industrie et de la Grande Distribution ne comprennent pas le mode de fonctionnement de l’internet marchand, du E-commerce et du cloud. Tous se comportent comme des « proies naïves », mais ce sont les Français qui vont payer l’addition dans les 3 ans qui viennent.

Explications :

Préambule : La logistique, la clé du E-commerce

Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, a eu de nombreuses intuitions qui ont permis à son groupe de se développer, mais il a surtout été très performant sur la logistique.

1- Pour vendre, il faut pouvoir livrer rapidement

Dès le milieu des années 90, il investissait dans des entrepôts quand ses concurrents finançaient d’énormes sites internet. Au final, de nombreux acteurs arrivaient à vendre, mais seul Amazon vendait et livrait en temps et en heure.

  • Une enseigne de E-commerce a besoin d’un site internet très performant, géré en un seul point pour le monde entier. Mais elle a surtout besoin d’entrepôts régionaux ultra-modernes, gérés avec de l’intelligence artificielle et d’une logistique pointue pour livrer en quelques heures le client final
  • Pour que le consommateur final puisse acheter, Carrefour et les autres enseignes de la Grande Distribution ont besoin de milliers de m2 de surface de vente, d’entrepôts, d’une logistique performante et de personnel en grand nombre

2- Pour survivre, les coûts de distribution doivent être plus faibles que la concurrence

Pour survivre dans la concurrence mondiale, il faut impérativement jouer au jeu mortel suivant : Quand le Prix de Revient de mes produits en rayon est plus faible que celui de mes concurrents,

  1. Je vends au même prix que mes concurrents et je fais davantage de Marge Brute pour financer mes investissements
  2. Je casse les Prix de Vente en faisant la même Marge Brute que mes concurrents qui ne peuvent pas s’aligner et qui finissent par mourir

C’est le E-commerce qui est en bonne place pour tuer la Grande Distribution

Pour conclure sur ce préambule, voici quelques chiffres qui permettent de mieux comprendre les conséquences de cette redistribution des pouvoirs dans le commerce moderne

  • Amazon a été créée en 1994 à Seattle
  • Amazon était déjà 157ème entreprise mondiale de détail en 2001, 7 ans après sa création
  • En 2018, Amazon représente 19% du commerce de détail Français, pèse 100 milliards USD de chiffre d’affaires dans le monde et est à la 6ème place mondiale
  • Carrefour est passé de la seconde place mondiale en 2001 à la 9ème en 2018
  • Toys r us a été liquidée aux Etats Unis à cause de la concurrence du E commerce

Alibaba est plus puissant que tous ses concurrents

Amazon fait beaucoup de mal à l’économie Française, mais Alibaba va nous tuer beaucoup plus rapidement qu’Amazon, avec une efficacité redoutable. Comment ? C’est malheureusement très simple, car c’est un processus universel dans le commerce, qui s’est déjà produit dans le passé quand la Grande Distribution a tué le petit commerce à partir des années 1960.

Alibaba Express (AliExpress.fr) va tuer notre économie pour 3 raisons :

1- Capacité à livrer le client final en quelques heures

AliExpress en Français n’était pas un acteur majeur du E commerce jusqu’à aujourd’hui, car le géant Chinois ne pouvait pas livrer en moins de 24 heures, faute d’entrepôts.

En échange d’une intention de commande de 5 milliards d’Euros par l’Etat Chinois, le Président E. Macron a signé au début de l’année 2018 un accord qui permet à Alibaba de monter des entrepôts sur le sol Français, ouvrant ainsi la voie à la déferlante des produits Chinois en vente directe et à prix d’usine sur notre sol.

2- Capacité infinie à baisser les prix de vente

La Chine est l’usine du monde. La plupart de nos vêtements, des jouets que nous offrons à nos enfants, de l’électronique que nous utilisons, des gadgets inutiles que nous achetons y sont fabriqués. Quand un produit vaut 20 euros ttc en France, il est acheté 1 euro ht en Chine, les 19 euros de différence servent à financer le cycle de vente des produits en France.

Mais pour ce même produit vendu 1 euro au distributeur Français, le Prix de Revient de l’industriel Chinois est de 0,5 à 0,75 euros. Le vendeur Chinois a donc toute latitude pour faire du dumping général sur les prix de vente à l’échelle mondiale s’il décide de vendre en direct au consommateur final.

3- Alibaba est une place de marché, pas un site E-commerce

Le drame pour la France est qu’Aliexpresse comme Amazon, n’est pas un site E-commerce. C’est une place de marché, ce qui change tout

  • Un site E-commerce permet à une entreprise de vendre ses propres produits sur son site internet, de les livrer, de les facturer et d’en recouvrer le prix
  • Aliexpresse permet au contraire à toute personne sur la planète, et en particulier en Chine, d’ouvrir une boutique sur Alibaba en Français, de vendre les produits qu’il souhaite, au prix qu’il souhaite. L’entreprise Alibaba n’exerce aucun contrôle des prix. Le métier d’Alibaba est uniquement d’offrir de la visibilité aux produits et une logistique pour les livrer à des commerçants Chinois qui se font concurrence entre eux sur la place de marché. Le métier d’Alibaba n’est pas de contrôler les prix de vente, la qualité des produits ou l’absence de contrefaçon

Alibaba fr va être le centre commercial Français de l’industrie Chinoise. Les produits seront livrés en 24 heures à moitié prix de Carrefour ou d’Auchan

Les industriels Chinois vont changer de stratégie de distribution

En occident, les marques voient la Chine comme leur usine. Mais comment les Chinois voient les marques occidentales ? Et s’ils les voyaient non pas comme des clients, mais comme de simples distributeurs de leurs produits, comme un réseau de distribution parmi d’autres qu’on peut trahir sans aucun problème.

1- Fin de la vente indirecte, début de la vente directe sans intermédiaire

Alibaba France va permettre aux industriels Chinois de passer d’un canal de vente indirect, c’est à dire vendre à un intermédiaire qui vend au client final, à un canal de vente direct, c’est à dire du producteur au consommateur, en se passant des services des intermédiaires. Et les intermédiaires, ce sont Carrefour, Auchan, Intermarché, Leclerc et les centaines de marques grand public qui fabriquent en Chine.

  • Les 2 premières années (2019 et 2020) seront la mise en place de la logistique. Les vendeurs Chinois se caleront tous sur les prix d’Amazon, déjà très inférieurs à ceux de nos entreprises Françaises, intensifiant les problèmes de guerre commerciale, de guerre des prix et d’attaque sur la rentabilité.
  • Puis, quand la logistique sera opérationnelle à partir de 2020, les commerçants Chinois, depuis leur bureau à Shanghai ou à Pékin, vont se faire une impitoyable guerre des prix entre eux, sur Alibaba express Tous les prix de marché vont s’effondrer, tuant toutes les industries de la consommation Française, marques et distributeurs

Alibaba fr, c’est le dumping généralisé sur les prix de vente qui va tuer l’économie Française

Les 2 conséquences dramatiques pour la France

AliExpress en Français va tuer la Grande Distribution Française de la même manière que la Grande Distribution a tué le petit commerce, en attaquant ses concurrents sur leur rentabilité : Quand on ne fait plus de Marge, on assèche sa trésorerie et on dépose le bilan.

1 – Rentabilité : Impossible de s’aligner sur les Prix de Vente des Chinois

Prenons un exemple chiffré pour bien comprendre le processus.

  • Cas actuel en 2018 : Un industriel Chinois fabrique un produit et le vend à une marque Française
    • Son Prix de Revient est par exemple de 75 centimes d’euros
    • Il le vend 1 euro à une marque Française et fait 25 centimes de Marge Brute par produit
    • Ce produit est ensuite vendu 20 euros ttc en boutique en France, ce qui finance les coûts de transport, les salaires en France, la marge des distributeurs ou des magasins intégrés, la TVA, les taxes de tout poil
  • Cas N°2 à partir de 2019 : L’industriel Chinois fabrique le même produit et le vend sur Alibaba express
    • Son Prix de Revient est toujours de 75 centimes d’euros
    • Prenons comme hypothèse que le Prix de Revient unitaire de la marque Française soit de 15 euros ht
    • L’industriel Chinois vend le produit 15 euros ttc sur aliexpress france, soit 12,5 euros ht.

Ce Prix de Vente est inférieur au Prix de Revient du distributeur Français qui ne peut pas s’aligner et qui dépose le bilan

  • La Marge Brute du commerçant Chinois est de 11,75 euros, à laquelle il doit retirer les frais logistiques en France, 1% d’IS en Irlande et la commission d’Alibaba de 10 à 30% du prix, payée en Chine
  • Le changement de canal de distribution permet au vendeur Chinois de faire passer sa Marge Brute de 0,25 euros à 8 euros sans augmenter son volume de ventes

Quelles que soient les hypothèses, le vendeur Chinois va multiplier sa Marge Brute par un coefficient compris entre 5 et 50 fois. C’est le jackpot !

La marque Française n’existe plus dans ce système de distribution. L’industriel Chinois n’en n’a plus besoin, car il a changé sa stratégie de distribution et touche directement le client final sans avoir besoin de donner une marge à un intermédiaire.

2- Valeur des importations en provenance de Chine multipliée par 10 à 15

Analysons aussi le processus sous l’angle de la trésorerie

  • Cas actuel en 2018 : Un industriel Chinois fabrique un produit
    • Une marque Française l’achète 1 euro
    • 1 euro quitte la France et part en Chine
  • Cas N°2 à partir de 2019 : Le même industriel Chinois fabrique le même produit et le vend 15 euros ttc sur aliexpress fr
    • 12 euros ht quittent la France vers l’Irlande (après financement des frais logistiques et paiement de la tva)
    • 11 euros ht partent d’Irlande vers la Chine (la commission d’Alibaba est ensuite payée en Chine)

3- Les conséquences pour l’économie Française

  • Valeur des importations Chinoises 2017 en France : 50 milliards d’euros
  • Ce montant a majoritairement transité via des marques Françaises en canal de vente indirect, avec une valeur unitaire de 1 euro dans mon exemple
  • Si le canal de distribution change et passe de « vente indirecte » à « vente directe par Alibaba », la valeur des importations va être multipliée par 10 ou 15
  • 50 milliards d’euros d’importations en 2017 seront donc valorisés 500 milliards d’euros en 2020 si les produits sont vendus par Alibaba.fr

En 1 an avec Alibaba.fr, la France va envoyer autant d’argent en Chine qu’en 10 ans avec les canaux de distribution actuels

4- Pour comparer les valeurs

  • La dette de la SNCF que nous n’arrivons pas à financer est de 60 milliards d’euros
  • Recettes de TVA : 185 milliards d’euros (2015)
  • Impôts sur le Revenu : 86 milliards d’euros (2015)
  • 60 milliards d’euros d’Impôts sur les Sociétés (2015)
  • 5 milliards d’euros d’ISF (2015)

Pourquoi Amazon n’a pas (encore) tué l’économie Française ?

La réponse est très simple : Les E commerçants qui vendent sur Amazon achètent aux mêmes fournisseurs et aux mêmes prix que Carrefour, Auchan et toutes les marques de vêtements, de jouets, d’électronique. Mais surtout, ce sont tous des vendeurs occidentaux, qui sont soumis aux mêmes charges les uns que les autres. Tous les commerçants Français qui vendent sur Amazon ont besoin de vendre à 20 euros ttc un produit acheté 1 euro ht en Chine, car ils ont besoin de financer les charges importantes inhérentes à notre style de vie et à notre modèle social.

Seuls les avantages liés aux faibles coûts logistiques d’un site E-commerce comparés aux énormes charges d’un centre commercial sont (très) différentiants entre Amazon et Carrefour, Auchan et toute la Grande Distribution.

Les industriels Chinois ne pas soumis aux mêmes règles : Leur Prix de Revient et leur besoin en Marge Brute sont 10 à 20 fois inférieur à ceux des industriels Français. C’est un avantage compétitif extrêmement important.

Amazon finance son delta de Prix de Vente uniquement avec l’avantage concurrentiel que lui donne le E-commerce : Il n’a pas besoin de financer de coûteux centres commerciaux, mais c’est déjà suffisant pour faire passer le géant américain d’un inconnu en 1994 à la 6ème place mondiale en 2018.

Aliexpresse va aussi bénéficier du même avantage concurrentiel structurel du E-commerce, mais va avoir en plus la possibilité de faire un énorme dumping sur les prix, ce que ne peuvent pas faire les vendeurs sur Amazon. Quand le Prix de Revient du vendeur Français ou Américain est de 15 euros, celui du fabricant Chinois est de 0,5 ou 0,75 euros.

Dit d’une autre manière, le Chinois commence à gagner de l’argent à partir de 0,5 ou 0,75 euros quand le Français qui vend sur Amazon commence à en gagner à partir de 15 !

L’écart de Prix de Revient est tel qu’il faut comprendre que l’analyse de MediasSociaux.fr va être la réalité : Le vendeur Chinois va casser les prix de vente sur Alibaba fr et va ruiner l’économie Française et Européenne.

En conclusion : Les Chinois vont faire à la France ce que la Grande Distribution a fait au petit commerce, nous tuer

Nos représentants politiques, les dirigeants de nos entreprises des secteurs de la consommation et de la distribution ne voient pas les dangers du E commerce et du Cloud computing, ils se comportent comme des « proies naïves ». Même eux ne voient pas la déclaration de guerre Chinoise sur notre trésorerie.

Qu’est ce qu’a fait le président Macron début Octobre 2017 ? Il a inauguré l’entrepôt Amazon d’Amiens.

Quel accord a-t-il signé début 2018 en marge de son déplacement en Chine ? Il a accepté qu’Alibaba ouvre des entrepôts sur le territoire Français en échange d’une intention de commande de 5 milliards d’euros, c’est à dire 1 mois de Chiffre d’Affaires d’Alibaba.fr

Depuis 20 ans, aucun des dirigeants de la Grande Distribution Française n’a compris comment fonctionne le E-commerce, aucun n’a pris les bonnes décisions pour s’armer dans cette nouvelle guerre commerciale.

Mais le fait est là, nous sommes en train de perdre le dernier pan de notre économie, la consommation. Et quand la consommation va s’effondrer, toute l’économie Française va s’effondrer comme un château de cartes. La France ne pourra plus rembourser sa dette, l’argent ne circulera plus entre les acteurs économiques, les dépôts de bilan et la pauvreté seront la règle dans 3 à 4 ans si on ne stoppe pas immédiatement ces processus qui se sont enclenchés.

Auteur de l'article : Jean François Boscher

Directeur Général MediasSociaux.fr

Jean-François Boscher
Jean François Boscher est expert en référencement naturel